La Dodge Challenger d'Andrew Ranger n'a pas répondu aux attentes sur ovale cette saison.

Andrew Ranger encore frustré

Andrew Ranger en aura arraché tout au long de la saison sur ovale. La dernière course du calendrier n'aura pas fait exception.
Le Granbyen a fini 10e à Hagersville, lui qui était parti septième. Il termine au septième rang du classement de la série canadienne de NASCAR.
« Je suis frustré, comme je l'ai été si souvent cette saison, a laissé tomber Ranger. Je n'ai rien de neuf à raconter, sinon que la voiture n'était pas dans le coup encore une fois. Je suis tanné de tenir ce discours. »
Ranger est convaincu que le problème de sa Dodge Challenger sur ovale se situe au niveau du châssis.
« J'en suis certain. On va rentrer à la maison, on va décanter un peu et on va jaser de tout ça avec mes patrons. Ce n'est pas vrai qu'on va reprendre la saison prochaine là où on l'a laissé. »
En sept tentatives sur ovale, il n'a réussi à percer le top 5 qu'une seule fois. À l'opposé, il a pris place sur le podium quatre fois sur cinq sur circuit routier.
« Ça ne fait pas de sens d'être aussi performant sur circuit routier et aussi ordinaire sur ovale. Ça ne fait juste pas de sens ! »
Ranger n'a pas remporté une seule victoire cette saison. Son dernier gain, en fait, remonte à juillet 2016, à Mirabel. On parle d'une disette d'une vingtaine de courses.
« La dernière fois que je n'ai pas gagné une seule épreuve au cours d'une saison, ça remonte au milieu des années 2000 en série ChampCar. Je ne suis pas habitué à ça. Moi, je suis un gagnant et je n'ai pas aimé comment les choses se sont déroulées cette année. »
Le message est clair. Il faudra maintenant qu'il soit entendu.
Martin Côté se lance sur ovale
Le Sheffordois Martin Côté a pris part samedi soir à sa toute première course sur ovale en série canadienne de NASCAR. Il a terminé 16e sur 20.
« J'ai adoré l'expérience ! s'est exclamé celui qui comptait six départs en carrière sur circuit routier, dont quatre cette saison. C'est différent, c'est complètement autre chose comme conduite, mais j'ai apprécié. »
Il a suffisamment apprécié pour affirmer qu'il tentera de participer au plus grand nombre d'épreuves possible sur ovale la saison prochaine. Bien sûr, il continuera à rouler sur circuit routier.
« Évidemment, il y a une question de coûts et il y a aussi une question de temps. Je ne gagne pas ma vie avec le sport automobile », a rappelé le grand patron de GO-VR.
Côté a acheté sa voiture pour ovale de Ray Junior Courtemanche, un ancien pilote de la série Pinty's.
« La piste d'Hagersville était parfaite pour faire mes débuts sur ovale. On parle d'un tracé de ,625 mille avec une bonne largeur. J'aurais pu faire mieux qu'une 16e place, mais mon inexpérience m'a joué des tours. Mais bon, c'était une première... »