Andrew Ranger a remporté son troisième titre en carrière en série canadienne de NASCAR.

Andrew Ranger champion!

«Les dernières années n'ont pas toujours été faciles, mais on n'a jamais lâché. Et c'est parce qu'on n'a jamais lâché que ce championnat goûte si bon.»

Andrew Ranger a été couronné champion de la série canadienne de NASCAR, samedi soir, sur l'ovale de Jukasa, en banlieue d'Hamilton. Pour le pilote originaire de Roxton Pond, il s'agit d'un troisième titre après avoir triomphé en 2007 et en 2009.

Ranger a terminé quatrième samedi. Il n'avait pas besoin d'en faire autant, d'autant plus que Kevin Lacroix, qu'il devançait par 11 points avant la course, a terminé cinquième après avoir mené du début jusqu'à pratiquement la moitié de l'épreuve. Et c'est aussi par 11 points qu'il enlève le championnat.

Lacroix était parti premier et Ranger, troisième. Puisque la pluie avait empêché la présentation des qualifications, on s'est fié sur les résultats des pratiques pour établir l'ordre de départ.

L'Albertain Brett Taylor s'est sauvé avec la victoire à Jukasa, sa première en carrière. Il a devancé l'Ontarien Jason Hathaway et le Québécois Donald Theetge.

«C'est une sensation extraordinaire!, a repris Ranger. J'étais fier quand j'ai triomphé en 2007 et en 2009, mais ce championnat, parce que la compétition était tellement forte, me rend doublement heureux. Ça prouve une chose: quand tu travailles fort, tu finis toujours par être récompensé. Parfois, c'est long, mais tu finis toujours par l'être.»

Dix ans. Oui, l'attente a été longue. Mais elle en a valu la peine.

«Je sais à quel point les gens de mon équipe, mon chef d'équipe David Wight le premier, ont travaillé dur pendant l'hiver afin de me donner une voiture parfaite cette saison. Les gens de Mopar sont bons avec moi et je suis tellement content de leur offrir ce beau cadeau.»

La fête était commencée lorsqu'on a joint Ranger, bien sûr accompagné de sa belle Édith. 

«Sincèrement, c'est un des plus beaux jours de ma vie. C'est un moment très, très spécial.»

En deux temps

Comme il l'a fait tout au long de la saison, Andrew Ranger a mené sa course avec intelligence, samedi.

«Kevin était très rapide en première moitié d'épreuve et je ne voulais pas qu'il se sauve, a-t-il expliqué. Après l'avoir devancé et avoir été en tête pendant près de 20 tours, je me suis rendu compte que sa voiture était soudainement moins performante. À partir de là, j'ai commencé à jouer de prudence. En bout de ligne, on a fait la course qu'on voulait faire, on a exécuté notre plan de match à la perfection.»

Au final, Ranger a remporté quatre des 13 épreuves prévues au calendrier de la série Pinty's cette saison. Avec 28 victoires, il domine tous les pilotes de l'histoire de la série. Et seul Scott Steckly, avec quatre, compte plus de championnats que lui.

Et à 32 ans, bientôt 33, il a encore de très belles années devant lui.

«Mais là, c'est l'heure de fêter!», a-t-il conclu, le bonheur dans la voix.