Andrew Ranger se sent totalement chez lui sur le Circuit ICAR de Mirabel, où il a triomphé en 2012 et en 2013.

Andrew Ranger admet qu'il ressent de la pression

Andrew Ranger l'avoue: il n'est pas content de son début de saison en série Canadian Tire de NASCAR. Pas du tout.
«On a fait deux courses et j'ai fini 21e et 12e, rappelle-t-il. Non, ce n'est pas moi, ça. C'est certain qu'il y a eu de la malchance (bris mécanique et accident), mais je m'attends à mieux, à beaucoup mieux.»
Dimanche, Ranger participera au Jiffy Lube 100, une épreuve présentée sur le Circuit ICAR de Mirabel. Après avoir triomphé en 2012 et en 2013, le pilote de 27 ans se sent totalement chez lui sur la piste de l'ex-aéroport.
«C'est un circuit (routier) fait pour moi, reprend-il. Qu'on parle d'accélération, de freinage, des courbes à négocier, on dirait que ça a été conçu pour moi, pour mon mode de pilotage. Je suis content de revenir à Mirabel, ça va probablement m'aider à faire tourner le vent. Parce que là, il faut qu'il tourne!»
Tous les détails dans notre édition de mercredi