Andrew Ranger a reçu sa bague de champion à Charlotte, en Caroline du Nord.

Andrew Ranger à l'honneur

Andrew Ranger revient de Charlotte, en Caroline du Nord, où il a été honoré en même temps que les champions des différentes séries de NASCAR.

Ranger, on le sait, a remporté le titre de la série Pinty’s au terme d’une saison où il aura triomphé quatre fois. Pour le pilote de 33 ans, il s’agissait de son troisième championnat en série canadienne de NASCAR, mais de son premier en 10 ans.

« En compagnie de ma conjointe Édith et de quelques membres de mon équipe, j’ai passé de très beaux moments à Charlotte, le domicile de NASCAR, a expliqué Ranger. Nous avons été reçus comme des rois, rien de moins ! »

Ranger a été présenté lors du grand gala de NASCAR, alors qu’on récompense les pilotes les plus méritants des séries de pointe de la série, et il a vu une plaque à son nom être dévoilée sur l’un des murs du Temple de la renommée de la plus populaire série de stock-car au monde. Bref, il a frayé avec le grand monde.

« NASCAR sait faire, a-t-il repris. C’était de la grande classe tout le temps, partout. J’ai d’ailleurs dû sortir mes plus beaux vêtements pour être à la hauteur ! »

Le pilote originaire de Roxton Pond n’est toutefois pas du genre à profiter de ce genre d’occasions pour faire des relations publiques. Il a bien jasé avec des gens ici et là, mais sans plus.

« J’ai salué des pilotes avec lesquels j’ai couru par le passé aux États-Unis, mais je n’étais pas là pour distribuer des cartes d’affaires. Je ne me cherche pas de volant. »

Ranger a remporté le titre de la série Pinty’s au terme d’une saison où il aura triomphé quatre fois.

Ranger n’a pas encore signé de nouveau contrat avec Mopar, son principal commanditaire, mais ce n’est qu’une formalité, dira-t-il.

« C’est certain que j’aimerais signer un contrat à long terme, mais ce n’est pas aussi simple que cela avec les grandes entreprises. Je sais par contre que mes patrons sont heureux et que je serai récompensé d’une façon ou d’une autre. »

Ranger a été occupé pour la peine depuis qu’il a été couronné champion de la série canadienne de NASCAR, en septembre. Mais voilà, les prochaines semaines et les prochains mois s’annoncent plus tranquilles.

Du changement

Par ailleurs, selon diverses sources, le calendrier de la prochaine saison de la série Pinty’s amènera son lot de nouveautés.

D’abord, comme on s’y attendait, l’épreuve de Saint-Eustache sera remplacée par une présentée au Circuit ICAR de Mirabel, qui effectuera du coup un retour au sein de la série canadienne de NASCAR. Mais le changement le plus important sera clairement l’arrivée d’une course sur terre battue à Oswego, dans l’État de New York.

Non, on ne parle pas d’une épreuve sur terre battue à Granby. Dommage.

Aussi, la série canadienne ne fera plus semble-t-il d’arrêt en Nouvelle-Écosse et il n’est pas assuré, dit-on, que les voitures rouleront à nouveau sur l’ovale de London, au New Hampshire.

Une course serait enfin ajoutée au Sunset Speedway d’Innisfil, en Ontario, qui a déjà reçu les pilotes de la série.

Le calendrier officiel de la prochaine saison sera dévoilé d’ici à la fin de la semaine ou au début de la semaine prochaine.