Alex Côté a démontré cette saison qu’il pouvait encore être fort utile à son équipe.

Alex Côté aime le rôle de négligés des Maroons

« Ne vous fiez pas à notre fiche et à notre position au classement. Nous avons une bien meilleure équipe que ça. Dans le fond, tant mieux si nous sommes négligés et tant mieux si les gens ne nous prennent pas au sérieux. Ça peut juste nous aider. »

À l’instar de son coéquipier Paul Jr Bourbeau, le capitaine des Maroons, Alex Côté, croit aussi aux chances de son équipe face au Condor de Saint-Cyrille. Cet affrontement quart de finale au meilleur de sept matchs va débuter vendredi soir dans le Centre-du-Québec.

« Paul a dit dans La Voix de l’Est qu’il n’y a plus de statistiques qui tiennent en séries éliminatoires et il a entièrement raison, a-t-il dit. On a fini sixièmes, le Condor troisième, mais il y a quand même seulement trois points qui séparent les deux équipes. Cette saison, Louiseville (avec ses 19 victoires en 22 matchs) était dans une classe à part, mais pour le reste, la ligue est équilibrée et à peu près tous les clubs se valent. »

Selon Côté, les Maroons ont une équipe faite pour les séries.

« Ça fait longtemps que je suis ici et je connais ces gars-là. En séries, les gars vont se présenter et ils vont être prêts. Je suis confiant. »

Après un bon départ (l’équipe avait une fiche de trois victoires et une seule défaite après deux semaines), les Maroons ont connu une tonne de hauts et de bas.

Toujours d’après Côté, la défaite de 3-2 subie contre Windsor, le 7 octobre à domicile, a fait mal aux Waterlois.

« On a dominé 47-17 au chapitre des tirs, mais Kevin Ladouceur a livré une performance exceptionnelle devant son filet. Ce soir-là, on a comme perdu nos moyens en offensive. Et ça a pris un bon, bon moment avant qu’on s’en remette. »

Et encore comme Bourbeau, Côté a particulièrement aimé la performance des siens au Cap-de-la-Madeleine lors du dernier match de la saison.

« C’était un match important et on a très bien réagi. C’est le genre de match qui redonne confiance. »

Un an à la fois
À 34 ans, l’athlète de Saint-Joachim a amassé 20 points, dont 10 buts, en 17 matchs. Il a ainsi prouvé, après une baisse de régime la saison dernière, qu’il pouvait encore être fort utile à son équipe.

« À mon âge, j’y vais un an à la fois. Au départ, je ne voulais pas revenir cette saison, mais j’ai eu envie de jouer avec nos nouveaux joueurs, des gars comme Philippe Bolduc et Marc-André Levasseur, pour lesquels j’avais beaucoup de respect quand ils évoluaient à Lac-Mégantic. Pour le reste, on verra en septembre prochain…»