AGP à Hawkesbury: Lévesque à égalité au 2e rang

L’Ontarien Brendan Leonard a fait fi du vent qui a balayé le parcours du club de golf Hawkesbury, mercredi, et a pris les commandes d’un classement congestionné après la première ronde de l’Invitation Desjardins présentée par Coors Light.

Leonard a rendu une carte de 66, six coups sous la normale, pour se donner une priorité d’un coup devant les Québécois Dave Lévesque (Château-Bromont) et Tim Alarie (Saint-Jérôme) ainsi que les Ontariens Dennis Hendershott et Brian Churchill-Smith à l’aube du parcours final de cette étape de la division internationale de Circuit Canada Pro Tour. 

Après un premier neuf en dents de scie (deux oiselets contre deux bogueys), Lévesque a conclu avec quatre oiselets aux 10e, 13e, 15e et 17e trous. « Depuis ma première ronde de 68 au Bic (Tournoi des Maîtres valeurs mobilières Desjardins), je sens que les choses se replacent après un début de saison difficile. Je travaille fort pour retrouver mes repères et je vois des signes encourageants à l’approche des gros tournois », a affirmé le professionnel du Golf Château-Bromont. Daniel Santerre (St-Raphaël) occupe le 6e rang après avoir joué 68, un coup de mieux que Vincent Blanchette (Pinegrove). 

Ayant remis une carte de 77, le Granbyen Jean-Philip Cornellier se retrouve à égalité en 73e position. Le champion quittera Hawkesbury jeudi avec un chèque de 7000 $ tiré de l’enjeu global de 40 000 $.

Sports

Andrew Ranger signe une victoire cruciale à Loudon

Andrew Ranger a signé sa quatrième victoire de la saison à un moment particulièrement opportun, samedi du côté de Loudon, dans l’État du New Hampshire. Avec une seule épreuve à disputer en série canadienne de NASCAR, le pilote granbyen dispose maintenant d’un coussin de 11 points devant Kevin Lacroix au sommet du classement.

Ranger n’avait pas goûté à la victoire depuis le 27 juillet dernier, à Edmonton. Grâce à son 28e gain dans cette série, le natif de Roxton Pond a maintenant triomphé sur toutes les pistes inscrites au calendrier actuel.

Vainqueur à Loudon en 2018, Lacroix a dominé les pratiques puis les qualifications le week-end dernier. Il a également mené durant la majorité de la course, avant que son principal rival ne vienne mêler les cartes. 

De son côté, Ranger a pris le départ à partir de la troisième position. Tôt dans la course, il a décidé de s’arrêter aux puits pour faire le plein d’essence et apporter quelques ajustements mécaniques. Une décision plus que payante.

Andrew Ranger n’a pas tardé à remonter le peloton, touchant même le parechoc arrière de Lacroix à quinze tours de la fin.

La voiture no. 27 s’est finalement hissée en tête avec huit tours à faire. Ranger a ensuite été en mesure de préserver son avance.

Cauchemar pour Lacroix

En revanche, la situation a viré au cauchemar pour Kevin Lacroix.

Impliquée dans une lutte pour la seconde position lors du dernier tour, sa voiture s’est retrouvée dans le mur après un contact avec celle d’Alex Labbé, à environ 100 mètres de la ligne d’arrivée.

Lacroix a finalement dû se contenter de la douzième place. Après un séjour au centre médical du New Hampshire Motor Speedway, il a refusé de commenter les résultats pour le site officiel de NASCAR.

Labbé a terminé deuxième (son meilleur classement de la saison), devant D.J. Kennington. Peter Shepherd III et Marc-Antoine Camirand ont complété le top-5.

Andrew Ranger sera donc en position de force au moment d’attaquer la dernière épreuve de la saison, samedi prochain au Jukasa Motor Speedway, situé en Ontario.

Sports

Pellerin veut présenter un gala à Granby

Près de 1600 spectateurs ont assisté au deuxième gala présenté par New Era Fighting and Promotion, vendredi soir, au centre Pierre-Charbonneau de Montréal. Une constatation : le promoteur Yan Pellerin apprend vite... et bien.

«J’aurais aimé avoir 2000 personnes et remplir la place, mais je suis quand même satisfait», a expliqué le Granbyen, dont l’organisation de la soirée était à la hauteur du travail des promoteurs bien plus expérimentés.

Mais voilà, Pellerin aimerait bien démontrer son savoir-faire comme promoteur aux gens de Granby.

«Je veux présenter un gala chez nous en 2020, a-t-il dit. Le projet est avancé et il y a des négociations. Je ne veux pas en dire trop, mais ça regarde bien.»

Le centre sportif Léonard-Grondin est l’endroit visé.

Pellerin rêve d’une soirée où les Adam Dyczka, Alex Beaulé, Dimitri Waardenburg, Charles Hauver et lui-même, bien sûr, seront en action.

«Je pense que les Granbyens embarqueraient et qu’on se ferait une belle soirée, a-t-il continué. Granby est une bonne ville de sports de combat.»

«Tellement puissant»

Un des athlètes qui a retenu l’attention, vendredi soir, est justement un Granbyen. Oui, Yan Pellerin a aimé ce qu’il a vu d’Adam Dyczka, qui l’a emporté par KO à la 50e seconde du premier round devant le Slovaque Michal Lukacik.

«Adam est tellement puissant, a-t-il dit. Avec sa droite, il peut même coucher Simon Kean [un des rares bons poids lourds au Québec, NDLR], j’en suis convaincu.»

Plus loin, Yvon Michel, qui a vu passer un espoir et puis un autre au fil des ans, a avoué que Dyczka avait tellement fait vite qu’il n’avait pas vraiment eu le temps de l’évaluer.

«J’ai vu qu’il frappait fort, évidemment, a-t-il mentionné. Pour le reste, 50 secondes, c’est peu pour juger du talent d’un boxeur. Mais clairement, il a du potentiel et on va lui donner la chance de se faire valoir.»

Michel n’a pas voulu confirmer les informations obtenues par La Voix de l’Est à l’effet que Dyczka se battra lors du gala qu’il prépare en vue du mois de novembre à Québec. Gala qui mettra en vedette la championne du monde Marie-Ève Dicaire. Mais…

«Disons que c’est possible…», a-t-il laissé tomber avant de passer à autre chose.

NOTES — Francis Lafrenière a mis la main sur le titre canadien des poids moyens, vendredi soir, lorsqu’il a défait Francesco Cotroni par arrêt de l’arbitre au cinquième round… Ça avait beau être un combat de démonstration, Hugo Girard et Patrick Côté se sont battus pour vrai et avec sérieux. Chapeau aux deux bonshommes!

Sports

Dyczka... en 50 secondes!

MONTRÉAL – Que ce soit en boxe ou en arts martiaux mixtes, la droite d’Adam Dyczka demeure et demeurera probablement toujours son pain et son beurre.

À ses débuts en boxe professionnelle, vendredi soir au centre Pierre-Charbonneau de Montréal, le Granbyen n’a donné aucune chance au Slovaque Michal Lukacik, qu’il a envoyé au tapis dès le premier round. Cinquante secondes, pas une de plus, et c’était fini !

Sports

L’occasion ratée d’Alex Beaulé

MONTRÉAL – Victime d’une entorse acromio-claviculaire, Alex Beaulé a raté l’occasion de livrer son troisième combat en 2019, son deuxième en arts martiaux mixtes, lors du gala présenté par New Era Fighting and Promotion et Groupe Yvon Michel.

« C’est dommage parce que je connaissais mon meilleur camp d’entraînement en carrière au moment d’être blessé, a mentionné le Granbyen. Je me suis fait mal lors d’une projection au sol alors que je m’entraînais avec Patrick Côté (l’ex-combattant à l’UFC). »

Sports

Des essais pas au goût de Ranger

Les choses n’ont pas été au goût d’Andrew Ranger, vendredi après-midi, à l’occasion des essais libres présentés en vue de l’épreuve de London de la série canadienne de NASCAR.

« On a essayé de nouveaux pneus à la fin des pratiques et ce n’était manifestement pas une bonne idée, a expliqué Ranger, qui s’est contenté du 11e meilleur temps parmi les 20 engagés sur l’ovale d’un mille et demi du New Hampshire. Mais bon, y’a pas de quoi paniquer non plus… »

Sports

Les Inouk éteignent les Flames

Après une défaite et une victoire à l’arrachée sur la route, les Inouk ont imposé leur domination à la maison vendredi soir. Les hommes de Patrick Bergeron ont arrosé les Flames de Gatineau de buts dans une victoire de 11-4.

Les Inouk n’avaient pas ouvert la marque depuis exactement une semaine avant le début de la joute vendredi soir. Le 13 septembre dernier, le capitaine Tristan Belliveau avait été le premier à trouver le fond du filet contre l’Everest de la Côte-du-Sud et son équipe avait remporté le match par la marque de 5-3.

La page du Kid

Kevin Spinozzi signe en Italie !

CHRONIQUE / Nouvelle de dernière heure : le défenseur granbyen Kevin Spinozzi vient de parapher une entente avec la formation de Bolzano évoluant dans la ligue élite d’Italie.

Après avoir passé les deux dernières saisons dans l’organisation des Penguins de Pittsburgh, faisant notamment la navette entre leurs club-écoles de Wheeling (East Coast Hockey League) et de Wilkes-Barre (Ligue américaine), il semble bien que le fils de l’homme de hockey bien connu Frank Spinozzi en ait eu assez du hockey nord-américain.

Malgré deux très bonnes saisons, dont la dernière au cours de laquelle il a cumulé près d’un point par match avec Wheeling et où il figurait parmi les meilleurs défenseurs de son circuit, on peut comprendre que le jeune Spinozzi, 23 ans, se retrouvait à la croisée des chemins. Soit il obtenait un contrat lui assurant de passer toute la prochaine année dans la AHL, soit il lorgnait les équipes du Vieux Continent.

Comme il le mentionnait lors d’une récente entrevue sur un blogue de hockey européen, « Quand j’étais jeune, j’ai déjà participé à plusieurs camps d’entraînement, que ce soit en France, en Suisse, en Finlande ou en Suède. Durant cette période, j’avais déjà exprimé le désir de jouer un jour en Europe. D’ailleurs, je me sens vraiment confortable sur une grande glace, étant un défenseur qui joue bien dans les trois zones, tout en ayant un certain potentiel offensif. »

« L’été dernier, j’ai rencontré Angelo Miceli (un ancien des Tigres de Victoriaville qui évolue lui aussi en Italie). Il ne m’avait dit que du bien sur l’équipe de Bolzano et de son organisation ».

N’empêche que le Canadien vient de manquer une autre belle occasion d’enrégimenter un porte-couleur québécois, surtout lorsque l’on sait que les défenseurs au gabarit imposant ne sont pas légion, du moins en ce qui a trait à ceux de son club-école du Rocket de Laval.  

D’ailleurs, souvenons-nous que dans une de mes chroniques hivernales, j’avais publié cette confidence d’un ancien confrère recruteur professionnel, rencontré lors d’un match à Wilkes-Barre où je faisais escale en route vers la Floride: « Il ne fait aucun doute dans mon esprit que le jeune Spinozzi pourrait faire partie d’un top 5 s’il évoluait, par exemple, avec le Rocket de
Laval.  Mon travail étant de couvrir la Conférence de l’Est de la LNH, la division Atlantique, la division Nord de la Ligue américaine et la East Coast, je peux dire que je l’ai vu jouer à quelques reprises, disait-il. N’oublions pas que le p’tit gars mesure 6 pieds 3 pouces et pèse environ 215 livres. Il joue assez physique et avant son rappel dans la Ligue américaine, il avait cumulé presque un point par match avec Wheeling. Ce sont des éléments qui militent en sa faveur. » 

« Ici, on voit bien que le coach (Clark Donatelli) tente de lui faire de la place, mais il a les mains liées en raison du trop grand nombre de contrats cette année et peut-être même pour l’an prochain, avait-il poursuivi. À l’opposé, Spinozzi pourrait donner un coup de main à Laval. À mon avis, il serait aisément capable de figurer parmi ses cinq premiers défenseurs, le Rocket manquant cruellement de jeunes espoirs à cette position… »

Un refrain déjà entendu, n’est-ce pas ?

Sports

Adam Dyczka, un an plus tard

Il y a un an, presque jour pour jour, Adam Dyczka subissait, face au Français Ciryl Gane, une sévère défaite en arts martiaux mixtes dont il a mis des mois et des mois à se remettre. Douze mois plus tard, il est de retour, mais cette fois sur un ring de boxe.

Au centre Pierre-Charbonneau de Montréal, vendredi soir, Dyczka fera ses débuts en boxe professionnelle alors qu’il affrontera le Slovaque Michal Lukacik. Avec sa fiche de deux victoires (les deux par KO), deux défaites et un verdict nul, Lukacik semble être un adversaire parfait (dans le sens de pas trop coriace) pour un boxeur déjà perçu comme un bel espoir mais qui, tout de même, est vert.

Sports

Série contre Granby: les Orioles doublent leur avance

Les Orioles de Montréal ont doublé leur avance dans la série demi-finale qui les oppose aux Guerriers junior élite de Granby jeudi soir. La formation de la métropole a remporté le second match 11-4 devant ses partisans.

Une poussée de trois points a permis aux Guerriers de réduire l’écart à 5-3 en début de troisième manche. Les locaux ont toutefois répliqué en marquant six fois en l’espace de deux manches. 

Jonathan Lacroix s’est illustré avec trois coups sûrs et cinq points produits dans le camp gagnant. 

Xavier Langlois, Alexandre Lapointe, Marc-Antoine Lefebvre et Isaac Mailhot-Bédard ont généré les points des Guerriers. 

La défaite a été portée au dossier du lanceur partant Samuel Robichaud, qui a accordé six coups sûrs et autant de points en trois manches de travail. Les releveurs Isaac Sirois et Matthew Lamarche ont respectivement vu trois et deux coureurs adverses croiser le marbre. 

Le troisième match de cette série sera présenté au stade Napoléon-Fontaine samedi soir. 

Dans l’autre demi-finale, les Diamants de Québec ont repris les commandes (2-1) face aux Cards de LaSalle. 

Sports

Marc-Antoine Dufour demande du temps

Selon Marc-Antoine Dufour, il ne faut pas trop se fier aux quatre premiers matchs des Inouk afin de porter un jugement sur l’édition 2019-2020 de l’équipe.

« On a perdu de gros morceaux, on a beaucoup de nouveaux joueurs et, même si Patrick Bergeron travaillait avec Patrice Bosch, on a un nouvel entraîneur en chef aussi, souligne le gardien de 20 ans, probablement la valeur la plus sûre des Inouk cette saison. Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce qu’on casse tout en partant, car je savais qu’il y aurait une période d’ajustement… »

Sports

Alex Tagliani n'ira pas à Loudon

Toujours tenu au repos par ses médecins, Alex Tagliani fera impasse sur une deuxième épreuve de la série canadienne de suite en fin de semaine.

Tagliani, on le sait, soigne une myocardite ou, si vous préférez, une inflammation du muscle cardiaque. Après avoir raté l'épreuve de Saint-Eustache il y a deux semaines, il passera un tour sur celle de Loudon, au New Hampshire, ce week-end.

«Je vais de mieux en mieux, mais je dois attendre les résultats du test de résonance magnétique que je passerai la semaine prochaine pour voir si je pourrai prendre part à la course prévue à la piste de Jukasa, dans la région d'Hamilton, le 28 septembre», a expliqué le vétéran pilote par voie de communiqué. 

L'épreuve de Loudon est l'avant-dernière du calendrier de la série Pinty's. La Chevrolet no. 18 ne restera toutefois pas inactive pour autant puisque le jeune Alex Guénette, un bel espoir du sport automobile au Québec et au Canada, sera derrière le volant.

À Saint-Eustache, l'Ontarien Scott Steckly était sorti de sa retraite en tant que pilote et il avait conduit la voiture de Tagliani. Quatre fois champion de la série canadienne de NASCAR, il s'était toutefois contenté du 11e rang.  

Sports

Yan Pellerin malade… mais excité

Yan Pellerin, en boxe, et Alex Beaulé, en arts martiaux mixtes, devaient participer au gala qu’organisent Pellerin lui-même et Groupe Yvon Michel vendredi soir au centre Pierre-Charbonneau de Montréal. Mais voilà, les deux Granbyens ont été mis KO.

Pellerin souffre d’une infection à la bouche « qui me donne l’impression d’avoir une balle de baseball dans la gueule » alors que Beaulé, lui, s’est blessé à l’épaule à l’entraînement.

Sports

Remontée spectaculaire des Inouk à Chambly

Après une première moitié de match à oublier, les Inouk ont finalement privé les Forts de Chambly d’une première victoire cette saison mercredi soir. Le capitaine des visiteurs, Tristan Belliveau, a marqué en prolongation pour mettre la touche finale à un gain de 6-5.

Grâce à un spectaculaire quadruplé de Marc-Olivier Girard, les Forts menaient pourtant 4-0 en début de deuxième période.

Sports

Bisons: Danyck Calgaro suspendu

L’attaquant Danyck Calgaro, des Bisons, a été suspendu pour une période de quatre matchs par la Ligue de hockey senior AAA du Québec à la suite de la mise en échec par derrière qu’il a appliquée à Gabriel Lévesque, du Condor de Nicolet, lors de la rencontre préparatoire opposant les deux équipes samedi dernier au centre sportif Léonard-Grondin.

Calgaro s’en tire à bon compte, diront plusieurs, compte tenu que Lévesque est hospitalisé et qu’il semble plutôt mal en point et que trois de ses quatre matchs de suspension seront purgés pendant le calendrier pré-saison.

Après avoir participé au camp d’entraînement des Maroons la saison dernière, Calgaro a porté les couleurs du Cuisines Action de Farnham, dans la Ligue senior Richelieu, où il a amassé 18 points en 17 rencontres. 

Sports

Les Indians à la conquête de leur second titre

À leur cinquième saison au sein de la Ligue de baseball senior de la Vallée des Forts, les Indians de Granby s’apprêtent à participer à la finale du circuit pour la deuxième fois de leur histoire.

En demi-finale, les Indians ont comblé un déficit de 2-1 dans leur série et ont finalement disposé des Giants de Beloeil en cinq matchs. Après avoir créé l’égalité au stade Napoléon-Fontaine lundi, ils ont inscrit une victoire de 5-0 sur la route, mardi soir, méritant ainsi le droit de se lancer à la conquête de leur deuxième championnat en trois ans.

« Je suis à la fois un peu surpris et pas surpris de nous voir en finale, explique le joueur-gérant Manuel Charron-Paris. Un peu surpris parce que ça a été une saison faite de hauts et de bas et pas surpris que ces gars-là, quand ils le veulent, sont capables de battre n’importe qui. »

Mardi, Jean-Sébastien Varney a inspiré ses coéquipiers en lançant un match complet et en retirant 10 frappeurs sur des prises.

« Avant le match, Jean-Sébastien disait que les matchs ultimes, c’était sa spécialité, reprend Charron-Paris. Il nous l’a prouvé ! »

En attaque, Anthony Mirande a produit deux points et Benjamin Savage a frappé un circuit en solo.

En finale, les Indians (14-8 en saison régulière) croiseront le fer avec les Pirates de Saint-Bruno (15-7). Au meilleur de cinq matchs, la série débutera jeudi soir à Saint-Bruno et se transportera au stade Napoléon-Fontaine, dimanche soir.

Sports

Bon 75e à la Ligue Dépression!

La Ligue de hockey Dépression pour adultes a entamé rien de moins que sa 75e saison, lundi soir, au centre sportif Léonard-Grondin.

Plusieurs événements sont prévus au cours des prochains mois afin de souligner dignement l’anniversaire du circuit, qui est devenu une véritable institution à Granby ainsi que dans le monde du hockey pour adultes au Québec. 

Le 27 septembre, entre autres, une soirée retrouvailles aura lieu au centre Notre-Dame, lors de laquelle les organisateurs espèrent réunir le plus d’anciens joueurs et anciens dirigeants possible. 

Président du circuit, Sylvain Rousseau est également président des célébrations du 75e.

Sports

La première aux Orioles

Il ne faisait pas chaud, mardi soir au stade Napoléon-Fontaine, et le lanceur Oscar Rodriguez, des Orioles de Montréal, s’est arrangé pour garder les frappeurs des Guerriers au froid.

Rodriguez n’a permis qu’un seul petit coup sûr et les Orioles ont vaincu les Guerriers 3-0 à l’occasion de la première rencontre de la série demi-finale opposant les deux équipes.

Sports

Le Spikeball, un sport qui gagne des adeptes

La deuxième mouture de la NetCup, le tournoi de Spikeball de Granby, se tenait dimanche sur le terrain gazonné du Collège Mont-Sacré-Coeur.

Qu’est-ce que le Spikeball ? « Je fais toujours l’analogie avec le volley-ball de plage, explique l’organisateur du tournoi, Étienne Penelle. C’est du deux contre deux et, comme au volley-ball, l’équipe a trois touches pour remettre la balle en jeu, mais au lieu de faire passer la balle par-dessus le filet, l’équipe doit la faire rebondir sur une trampoline. »

Sports

Attelage : Corina Hug poursuit son chemin

La Roxtonaise Corina Hug continue à gravir les échelons dans le monde de l’attelage.

 Ainsi, lors du Derby de l’Association du derby d’attelage du Québec, présenté dans le cadre du Festival western de Saint-Tite, la jeune athlète a terminé deuxième, à quelques secondes seulement de la tête. 

Après avoir été nommée l’athlète junior s’étant le plus démarqué sur la scène canadienne en attelage en 2018, Hug a continué à obtenir d’excellents résultats en 2019.

Sports

Jayden Lacombe triomphe au supercross de Montréal

Le Césairois Jayden Lacombe, à sa toute première expérience au Supercross de Montréal, tenu au Stade olympique, a remporté les honneurs de la finale en classe 50cc, chez les 6-8 ans, en fin de semaine.

Au cours de la même soirée, il a aussi fini septième de la classe 65cc, chez les 8-11 ans. 

Le garçon, qui est le fils de Kevin Lacombe, pilote qui a connu énormément de succès sur circuit routier, s’était auparavant illustré sur le circuit Challenge Québec Motocross au cours de l’été.

Sports

Parachutisme : un autre titre pour les Bisson

Les Bromontois Richard, Valérie et Yannick Bisson, accompagnés de leur collègue Nicolas Malley, de Blainville, ont remporté l’or à l’occasion des championnats canadiens de parachutisme sportif, présentés à Wasaga Beach, en Ontario.

La victoire d’Équipe 4’Astrophe lui permet d’obtenir son laissez-passer pour les championnats mondiaux de la discipline, qui auront lieu en Russie l’été prochain. 

Depuis des années, les membres de la famille Bisson n’en finissent plus de récolter les honneurs en parachutisme et en chute libre intérieure. 

Le Brossardois Sean Paquette, fidèle caméraman d’Équipe 4’Astrophe, accompagne les Bisson et Nicolas Malley sur la photo.

Sports

Des Guerriers négligés face aux Orioles

«À 80% des chances», pour reprendre les mots du gérant Denis Lamontagne, le jeune Thomas Sansregret sera le lanceur partant des Guerriers, mardi soir, alors que la troupe granbyenne entamera sa série demi-finale au meilleur de sept matchs en accueillant les Orioles de Montréal au stade Napoléon-Fontaine.

Depuis le début des séries, Sansregret, qui arrive des rangs midgets, n’a pas obtenu de décisions, lui qui montre une moyenne de points mérités de 6,00 en deux petites manches et un tiers de travail.

«J’ai confiance à Thomas, mais il reste que la journée de dimanche a fait en sorte qu’on a hypothéqué un peu plus nos bras après cette longue série face à LaSalle», a expliqué Lamontagne. 

Bien qu’ils aient terminé la saison derrière les Guerriers au classement, les Orioles sont favoris pour remporter cette série. Les Orioles, il faut le dire, n’ont perdu aucun joueur au profit des collèges américains et sont passablement plus expérimentés que les Guerriers.

«N’ayons pas peur des mots, Montréal est largement favori, a tranché Lamontagne, qui ne veut pas mettre davantage de pression sur ses joueurs. Voyons maintenant comment nos jeunes vont se comporter face à une équipe équipée pour le gros ouvrage comme les Orioles. J’ai vraiment hâte de voir.»

Les partisans aussi.

Sports

Les Guerriers passent en demi-finales

Les Guerriers ont pris le chemin le plus sinueux, mais ils ont néanmoins obtenu dimanche leur billet pour les demi-finales de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Le club granbyen a remporté ses deux matchs dans le cadre du mini-tournoi de bris d’égalité présenté dimanche au stade Napoléon-Fontaine, et affrontera donc les Orioles de Montréal au tour suivant.

« Étrangement, on est revenus à l’endroit où on prévoyait être : une série contre Montréal. On va juste rentrer dedans plus éprouvés. Mais on est contents de la jouer. Ce sera encore un baromètre pour l’évaluation de nos jeunes, toujours dans l’optique de performer l’année prochaine et l’autre d’après », a indiqué le gérant des Guerriers, Denis Lamontagne.

Sports

Les Inouk s’inclinent à Princeville

Les Inouk ont offert une solide opposition au Titan de Princeville, champion en titre de la LHJAAAQ, dimanche après-midi. Ils sont toutefois rentrés à la maison bredouilles après une défaite de 3-2.

« Honnêtement, le gardien adverse [Philippe Gaudreault] a été fumant. On aurait facilement pu marquer deux ou trois buts de plus. Dans l’ensemble, je considère qu’on a joué un meilleur match que nos adversaires. Mais au final, c’est pas nous qui ressortons avec les points », a analysé l’entraîneur-chef des Inouk, Patrick Bergeron.

Sports

Une bonne première impression pour les Bisons

En plus de présenter leurs nouvelles couleurs, les Bisons ont remporté leur premier match préparatoire 4-3 samedi soir, dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec. Face au Condor de Nicolet, Tommy Lapierre a marqué trois buts, donc celui qui a fait la différence en prolongation.

Lapierre a alors capté une passe soulevée du capitaine Jonathan Delorme, avant de déculotter le gardien Kevin Ladouceur du revers. L’ancien de la LHJMQ a sans contredit laissé une bonne première impression dans son nouvel uniforme.

Sports

Incroyables juvéniles: défaite et changement de coordonnateur offensif

Les Incroyables juvéniles de l’école J.-H.-Leclerc semblaient se diriger vers leur première victoire de la saison vendredi soir, avant de s’effondrer complètement en fin de match.

Les locaux se sont finalement inclinés 24-17 contre les Patriotes de l’école secondaire Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. 

« Au début du troisième quart, on menait 17-2. Mais ensuite, ça a été la débandade », déplore l’entraîneur-chef Maxime Harkans. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les Incroyables ont surtout été plombés par leur insuccès offensif en deuxième demie. 

« On devait toujours défendre notre zone de but en dedans de 35 verges », explique Harkans. Après cette défaite, Iannick Beauchamp a d’ailleurs perdu ses fonctions de coordonnateur offensif. Remplacé par Marc Gagnon, l’ancien entraîneur-chef a préféré quitter l’équipe. 

« Ian était quand même un ami, une personne qui m’était chère. Mais j’ai décidé de prendre cette décision pour le bien de l’équipe. On devait changer de style à l’attaque. [...] Celui de Marc conviendra mieux aux joueurs en place. » 

Rappelons que Beauchamp faisait partie du personnel d’instructeurs lorsque les Incroyables juvéniles ont remporté le Bol d’Or en 2014. 

Sports

Un match préparatoire important pour Lapierre

Les Bisons vont disputer leur premier de quatre matchs préparatoires, samedi soir au centre sportif Léonard-Grondin, alors qu’ils accueilleront le Condor de Nicolet.

Il y a une semaine, plus de 300 spectateurs ont assisté au match intra-équipe, un chiffre qui a donné le sourire aux dirigeants de la nouvelle formation de Granby.

Sports

LHSR: le nouveau départ de la paire Roy-Beauregard

Daniel Roy et Karine Beauregard ne s’en cachent pas : ils sont excités. Après avoir passé une saison à assister à des matchs de hockey à titre de simples spectateurs, voilà qu’ils embrassent une nouvelle aventure à titre de propriétaires des Maroons de Waterloo, de la Ligue de hockey senior A Richelieu, qui célèbre incidemment son 15e anniversaire.

« On est contents d’être là, on est contents d’être de retour, explique Roy, dont l’équipe affronte le Cuisines Action de Farnham en ouverture de saison samedi soir à l’aréna Madeleine-Auclair. Le hockey de l’intérieur nous a manqués, c’est sûr. »

Sports

Une première victoire pour les Inouk

Après avoir mal paru face aux Braves de Valleyfield à leur premier match de la saison, les Inouk ont fait amende honorable, vendredi soir à Montmagny, lorsqu’ils ont défait l’Everest de Côte-du-Sud 5-3. Il s’agit d’une première victoire pour les hommes du nouvel entraîneur en chef Patrick Bergeron.

La recrue Joakim Bergeron a dirigé l’attaque des vainqueurs avec deux buts. Tristan Belliveau, Nicolas Roy et Frédéric Abraham, à son premier match avec les Inouk, ont tous réussi un but et une passe.

Sports

Lamontagne: «Le fusil sur la tempe… encore»

Ce sont finalement les Orioles de Montréal que les Guerriers vont affronter en ronde demi-finale s’ils parviennent à remporter le tournoi de la « deuxième chance » de la Ligue de baseball junior élite du Québec, qui a lieu samedi au stade Napoléon-Fontaine.

Jusqu’à vendredi soir encore, il y avait confusion à savoir qui allait être le prochain adversaire si les Granbyens passent à travers la journée de samedi. Si la logique aurait été que le gagnant du tournoi, parce qu’il n’a pas le mérite d’avoir dûment remporté sa série quart de finale, croise le fer avec les champions de la saison, les Diamants de Québec, les dirigeants du circuit, eux, ne voient pas les choses du même œil en ramenant toutes les équipes au classement du calendrier régulier.