J’aimerais me battre contre quelqu’un de solide, quelqu’un qui va me faire travailler plus fort (que la première fois)», explique Adam Dyczka.

Adam Dyczka se battra en décembre

Adam Dyczka ne sait pas contre qui il va livrer son deuxième combat de boxe ni où. Mais au moins, il sait quand.

Le Granbyen, vainqueur par KO au premier round à sa première sortie, va se battre le vendredi 13 décembre dans le cadre du prochain gala présenté par Yan Pellerin et New Era Fighting & Promotion.

« Des noms ont été mentionnés, dont celui d’un boxeur qui a beaucoup d’expérience, mais rien n’est encore confirmé, a expliqué Dyczka, rencontré avant une séance d’entraînement au Speedy Gym, mercredi après-midi. J’aimerais me battre contre quelqu’un de solide, quelqu’un qui va me faire travailler plus fort. »

Face au Slovaque Michal Lukacik, le mois dernier au centre Pierre-Charbonneau de Montréal, Dyczka n’a eu besoin que de 50 secondes pour venir à bout de son adversaire. Le combat lui a permis de démontrer aux gens de la boxe qu’il possédait toute une droite, mais ce n’est évidemment pas ce genre de bataille qui va lui permettre de prendre de l’expérience dans un nouveau sport.

« Ça a été une soirée qui m’a permis de réaliser que je me sentais bien sur un ring de boxe après avoir passé quelques années à me battre dans une cage. Ça, ça va, c’est acquis. Maintenant, il faut que je me rende plus loin. »

Aller plus loin, dira le poids lourd, ça peut être simplement de compléter le premier round afin d’écouter ce que ses hommes de coin ont à lui dire.

« C’est fou, mais il y a des combats qui se décident pendant la minute entre deux rounds. C’est un moment important. Ce que l’entraîneur a à dire, comment est-ce que le boxeur réagit aux consignes, ça peut faire une grosse différence. »

Retour à l’entraînement

Adam Dyczka a recommencé à s’entraîner tranquillement après avoir dû se reposer pendant quelques semaines à la suite de son premier combat de boxe.

« Deux jours avant le combat, je me suis mis à me sentir mal. Je pensais que c’était un rhume, mais c’était plus que ça. C’était un quelconque virus qui m’a obligé à ne pas faire grand-chose pendant une couple de semaines. Là, ça va, je suis correct. »

On a cru que Dyczka allait se battre au Centre Vidéotron, le 23 novembre, en sous-carte du combat de Marie-Ève Dicaire, qui défendra son titre de championne du monde. Yan Pellerin, qui poursuit sa carrière dans le ring en parallèle à ses activités de promoteur, sera en action ce soir-là.

Le gala de Pellerin du 13 décembre pourrait avoir lieu à La Tohu, qui a reçu plusieurs cartes d’arts martiaux mixtes au cours des dernières années, mais on semble encore loin d’une confirmation.