« Une commotion, on ne rit pas avec ça », explique Adam Dyczka, qui entend écouter ses médecins.

Adam Dyczka au repos complet

Adam Dyczka ne pourra pas s'entraîner pendant un mois à la suite de la commotion cérébrale qu'il a subie vendredi lors de son combat face à Bobby Sullivan dans le cadre de TKO 39.
« Je ne pourrai même pas courir au cours de cette période, indique le combattant en arts martiaux mixtes de Granby. En fin de semaine, j'ai pris une petite course pour aller chercher quelque chose dans ma voiture et je me suis mis à avoir mal à la tête. Disons que j'ai avantage à rester tranquille... »
Dyczka a été impliqué dans un combat très dur, qu'il a remporté, à Saint-Roch-de-l'Achigan. Son adversaire, lui, a eu la main droite fracturée, le biceps gauche déchiré et il a été blessé sérieusement à un oeil.
Les deux combattants étaient inscrits dans un tournoi de poids lourds. Dyczka aurait dû se battre une autre fois (en finale), mais il a dû déclarer forfait. C'est à l'hôpital qu'il a terminé la soirée.
« J'étais content parce que j'avais vraiment l'impression d'être tombé sur un adversaire solide, quelqu'un d'aussi solide que moi, reprend Dyczka. Je le répète, Sullivan est le combattant le plus tough que j'ai rencontré jusqu'ici. Ça a été une belle bataille, mais ça a laissé des traces. Mais bon, ça fait partie de la game... »
Dyczka affirme qu'il savait qu'il avait été victime d'une commotion.
« J'ai joué au football et je sais c'est quoi, une commotion. J'ai reçu pas mal de coups l'autre soir et, à un moment donné, j'ai senti comme une espèce de choc électrique me traverser la colonne. Deux poids lourds qui se tapent dessus, c'est ça que ça fait... »
Avant de lui ordonner de prendre le chemin de l'hôpital, les gens de la sécurité dans les sports de combat lui ont demandé de s'asseoir tranquillement puis de prendre une douche d'eau froide.
« Ça ne feelait pas et j'avais mal au coeur. C'était clair qu'il fallait que j'aille à l'hôpital. Ça a inquiété mon entourage, mais je savais que ce n'était pas pire que ça non plus. »
« Être intelligent »
Adam Dyczka, qui a remporté ses cinq premiers combats chez les professionnels, se battra pour la ceinture des lourds de TKO MMA avant la fin de l'année. Et ce n'est pas cette commotion cérébrale qui va l'empêcher d'atteindre ses objectifs, dit-il.
« L'idée, c'est d'être intelligent. Une commotion, on ne rit pas avec ça. Les médecins m'ont recommandé le repos complet pour une période d'un mois et je vais les écouter. Je n'ai pas le goût de prendre des risques et de mettre ma carrière en péril parce que je n'aurai pas été prudent. J'aime m'entraîner, j'adore m'entraîner, mais là, il va falloir que je passe le temps autrement... »