«Moi, tout ce que je veux, c’est me battre à nouveau», explique Adam Dyczka.

Adam Dyczka a choisi son camp

C’est avec New Era Fighting & Promotion, la compagnie de Yan Pellerin, qu’Adam Dyczka va poursuivre sa carrière.

Dyczka, qui ne s’est pas battu depuis septembre dernier, est sous contrat avec TKO MMA, l’organisation du promoteur Stéphane Patry, jusqu’à la fin du mois. Il a l’intention d’apposer sa signature en bas du contrat proposé par Pellerin, qui a été dans son coin à chacun de ses combats en arts martiaux mixtes, le 1er août.

« J’aurais pu retourner avec TKO MMA, explique Dyczka. Mais Yan me donne cette liberté de choisir ce que je peux faire. Avec New Era Fighting & Promotion (qui est associé à Groupe Yvon Michel), je pourrai faire des arts martiaux mixtes comme de la boxe. Et je me sens vraiment désiré. Quand on entend : “Adam, on a besoin de toi !”, ça fait du bien. »

La nouvelle fait jaser sur les réseaux sociaux. Il y a une guerre de mots entre Pellerin, le promoteur heureux, et Patry, le promoteur déçu. Ça, Dyczka apprécie moins.

« Moi, tout ce que je veux, c’est me battre à nouveau. Mais là, y’a de la chicane, comme il y en a souvent autour de moi. J’haïs la chicane, ça me rend très mal à l’aise. Je veux que le positif l’emporte sur le négatif. »

On comprendra Patry d’être déçu. Dyczka a été un de ses plus gros vendeurs.

« Adam est sous contrat jusqu’au 31 juillet et je peux encore lui soumettre une offre, a mentionné Patry à l’auteur de ces lignes par courriel. Il peut encore se passer bien des choses… »

La relation entre Dyczka et Patry a souvent été tendue. Il faut quand même rendre à César ce qui lui appartient : c’est Patry et son organisation qui ont mis Dyczka sur la carte.

« C’est absolument vrai et je ne le renierai jamais », dira le poids lourd.

Boxe ou AMM ?

Dyczka devrait se battre le 20 septembre au centre Pierre-Charbonneau de Montréal lors du deuxième gala présenté par New Era Fighting & Promotion, toujours en association avec Groupe Yvon Michel. Mais reste encore à savoir si ce sera en boxe ou en arts martiaux mixtes. La compagnie de Yan Pellerin, on le sait, fait dans les deux sports.

Dyczka n’a pas encore voulu s’avancer, mais on sent clairement qu’il est très attiré par la boxe.

Pour le reste, Pellerin a le vent dans les voiles, lui qui vient de mettre sous contrat les Corine Laframboise, Francis Charbonneau, Michaël Dufort, Jonathan Vallée et le Granbyen Alex Beaulé.