Sports

Trackvale: le cri du coeur d'Érik Archambault

Fin mars, alors que le Trackvale se préparait à affronter le Houston Bar & Grill de Saint-Roch-de-l’Achigan en finale de la Ligue de hockey senior Richelieu, Érik Archambault avait lancé un message clair : il n’en pouvait plus de tenir l’équipe d’Acton Vale à bout de bras et il réclamait de l’aide. Sinon…

L’appel a été lancé, mais il n’a pas été entendu. Et lors de l’assemblée générale annuelle du circuit, mercredi soir, Archambault a indiqué que c’en était purement et simplement fini du Trackvale.

Mais voilà, après avoir publié l’information sur Facebook, Archambault a été inondé de messages l’implorant de revenir sur sa décision. Et tout d’un coup, ils sont nombreux à vouloir s’impliquer. À dire qu’ils veulent s’impliquer du moins.

«À la suite de la réaction des gens, j’ai communiqué avec les autorités de la ligue et on a finalement jusqu’à la mi-juin pour confirmer notre retour ou notre départ définitif, a expliqué Archambault. Les gens ne veulent pas perdre l’équipe, je ne doute pas de leur sincérité, mais est-ce qu’il y a vraiment du monde qui va s’impliquer? Je le souhaite, mais j’ai hâte de voir.»

Le Trackvale est un OSBL, mais Archambault est le grand maître d’oeuvre de l’organisation. Et l’automne dernier, il a ajouté le poste d’entraîneur en chef à ses fonctions à la suite du départ de David Morin.

«Je coach, je fais de recrutement, je m’occupe des commanditaires, des bénévoles, etc. Mais j’ai aussi une job à temps plein, une femme et trois jeunes enfants. Ça commence à faire beaucoup, à faire trop. Je ne suis plus capable.»

Archambault affirme qu’il a encore le goût de faire du hockey et qu’il est prêt à continuer à servir le Trackvale. Mais pas à continuer à tout faire.

«Et une chose est claire, je ne reviendrai pas comme entraîneur. J’ai donné mon maximum, je me suis débrouillé pas trop mal, mais je ne veux plus faire ça.»

Un autre élément le chicote : plusieurs joueurs locaux n’ont pas confirmé leur retour en prévision de la prochaine saison.

«Il y a plusieurs gars qui ne savent pas s’ils vont revenir ou non. Nous ne sommes qu’en mai, c’est vrai, mais c’est à cette période-ci de l’année où on travaille sur le dossier des commanditaires. Et les entreprises veulent savoir qui va jouer avec l’équipe. C’est normal.»

Une concession bien établie

Le Trackvale existe depuis trois ans. Et en trois saisons, il revendique un titre des séries et deux participations à la finale de la LHSR. La concession est aussi bien établie à Acton Vale, l’équipe étant l'une de celles qui attirent les meilleures foules à travers le circuit.

«L’intérêt en ville et dans la région est là, c’est clair, a repris Archambault. Et c’est vrai que ce serait triste de perdre l’équipe. Mais je le répète, j’ai besoin d’aide!»

Le message ne peut pas être plus clair.

Sports

Miguel Fortin poursuit son association avec les Maroons

Le grand patron des Maroons, Christian Roy, vient de confirmer le retour de Miguel Fortin à titre de directeur général de l’équipe qui évoluera au centre sportif Léonard-Grondin à compter de l’automne.

« Miguel est compétent et il travaille tellement fort, a expliqué Roy lorsqu’il a communiqué avec La Voix de l’Est mercredi matin. Il mérite d’être de retour, il mérite une autre chance. Et la saison prochaine, il aura davantage de ressources pour amener l’équipe à bon port. »

Sports

Patrice Bosch n’en a pas fini avec les Inouk

Ce n’est pas parce qu’il vient de s’entendre pour deux ans avec les Suisses que Patrice Bosch va quitter les Inouk sur le champ. Vraiment pas.

D’abord, Bosch va diriger le camp des recrues de l’équipe, qui aura lieu samedi et dimanche au centre sportif Léonard-Grondin. En fait, il va donner un coup de main, au besoin, jusqu’à ce qu’il parte pour l’Europe.

Sports

Lutte olympique : les Patriotes deuxièmes au pays

Les membres des Patriotes de Saint-Césaire ont à nouveau prouvé qu’ils forment une des meilleures équipes de lutte olympique au pays à l’occasion du Festival de l’Est du Canada, tenu à Orillia, en Ontario.

Les athlètes de Dominique Choquette ont remporté 13 médailles et ont terminé deuxièmes au classement général sur un total de 46 clubs. 

Notons les médailles d’or enlevées par Cazian Comeau-Elman, Lestate Gerain, Nathan Rainville et Jacob Jutras chez les bantams, celles de Jérémy Préfontaine, Ézékiel Germain et Gabriel Massé chez les kids et celle de Loïc Rainville chez les novices. 

Rose Forgues (bantam) et Éléonore Lacasse (novice) ont quant à eux mis la main sur l’argent alors que les novices Malik Ostiguy, Camille Préfontaine et Éloise Massé sont rentrés à Saint-Césaire avec le bronze. 

Sports

«Une opportunité en or» pour Patrice Bosch

Patrice Bosch est un homme de hockey de carrière. Et comme tous les hommes de hockey de carrière, son objectif a toujours été de faire du hockey à temps plein. Et c’est ce qu’il fera la saison prochaine en Suisse.

Bosch a créé une onde de choc sur les réseaux sociaux lundi soir lorsqu’il a publié un message dans lequel il remerciait les Inouk et leurs partisans. Mardi matin, il a confirmé ce que La Voix de l’Est avançait dans son édition du jour, c’est-à-dire que l’entraîneur et directeur général quittait pour l’Europe. Précisément, il dirigera l’équipe des moins de 20 ans de Genève et il sera entraîneur adjoint du Genève-Servette Hockey Club, de la Ligue nationale A de Suisse, où on retrouve plusieurs anciens de la LNH.

Sports

Bergeron et Lapierre sur les rangs pour succéder à Bosch

Il n’y a pas endroit plus intéressant que Granby pour diriger dans la Ligue de hockey junior AAA. Et mardi matin, le président Marco Bernard avait déjà reçu des curriculum vitae en bonne et due forme.

Ils n’ont certainement pas envoyé de CV en tant que tel, mais Patrick Bergeron et David Lapierre sont intéressés à succéder à Patrice Bosch derrière le banc. Le premier l’a fait savoir directement à Bernard alors que le second, lorsque joint par La Voix de l’Est, a affirmé que s’il pouvait «aider» les Inouk, il le ferait avec plaisir.

Sports

Les Guerriers junior AA rêvent d’un championnat

Après plusieurs saisons plutôt décevantes, les Guerriers junior AA semblent enfin prêts à franchir un cap important. Ayant une vingtaine de joueurs à sa disposition, Ben Gariépy estime même que son club peut aspirer au championnat des séries dans la Ligue de baseball junior majeur de Québec (LBJMQ).

«Au camp d’entraînement, j’avais 12 ou 13 gars à chaque pratique, tandis que l’an dernier, j’en avais seulement deux ou trois. C’est complètement le jour et la nuit», a souligné le gérant granbyen.

Sports

Les Guerriers junior élite remportent leur match d'ouverture à domicile

Les Guerriers ont fini par être en mesure de disputer leur premier match de la saison au stade Napoléon-Fontaine, mardi soir. Et ils en ont profité au maximum, eux qui ont vaincu les Cards de LaSalle 6-3.

Alexandre Lapointe et Matthew Lamarche ont produit deux points chacun, le premier à l’aide de deux coups sûrs et le second à l’aide d’un, tous des doubles.

Le lanceur gagnant a été Jeffrey Dupont, le troisième des cinq lanceurs utilisés par Denis Lamontagne, qui n’a rien donné en une manche de travail.

Les Guerriers (2-1) disputeront leur prochain match samedi après-midi alors qu'ils recevront les Diamants de Québec.

Sports

Castors: une victoire pour lancer la saison

Les Castors figurent parmi les rares équipes de baseball qui ont été épargnées par les caprices de Dame Nature dimanche, alors que de nombreux matchs ont été annulés à travers la province. Le club valois a profité de sa chance en remportant son premier match de la saison du côté de Coaticook.

Le lanceur Fernando Fernandez-Beltran a été intraitable face au Big Bill, signant un blanchissage de 2-0 au terme d’un match complet.

Sports

Patrice Bosch quitte les Inouk

Patrice Bosch en a surpris plus d’un lundi soir en faisant ses adieux aux Inouk via sa page Facebook. L’entraîneur et directeur général du club junior AAA a confirmé à La Voix de l’Est qu’il quittait ses fonctions.

«Merci Granby pour les 3 dernières saisons. Merci aux partisans, aux bénévoles, ainsi qu’à tous les gens autour de cette organisation. Merci aux joueurs et un merci spécial à la famille Bernard pour leur support et leur confiance», peut-on lire dans sa publication sur le populaire réseau social.