Une campagne électorale n'est pas un règlement de comptes

Je suis un peu fatiguée de lire et relire les mêmes jérémiades au sujet du maire en place. Il me semble qu'une campagne électorale est le moment propice pour permettre aux candidats de faire leur bilan, d'annoncer leur vision, leurs projets et leurs croyances véritables quant au développement de Granby sur le plan économique, culturel, sportif, etc. Il appartient aux électeurs d'écouter honnêtement, sans malice, la vision de ces candidats qui se présentent à la mairie et aussi comme conseillers.
J'en ai assez du rabâchage de la rue Léger et des avancées sans fondement sur l'administration actuelle. Gérer une Ville, ça prend une vision, du nerf et bien sûr une attitude de service à la communauté.
Si les girafes, les gorilles, les rhinocéros vous incommodent, il n'en demeure pas moins que oui, Granby est Zoo et ça rapporte.
Si l'aménagement des parcs par les employés de la Ville vous semble inutile, c'est sans doute parce que vous n'en profitez pas. Ça existe des gens qui habitent des logements sans pelouse, sans piscine...
Si le centre aquatique vous semble exagéré, n'oubliez pas que Granby est une ville régionale et que les villes et villages de la Haute-Yamaska en profiteront.
Je me promets de lire et de suivre tous les candidats qui se présentent à la mairie et je ferai mon choix à la lumière de mes valeurs qui sont la franchise, la transparence, la générosité du coeur envers les citoyens de toutes les classes sociales.
Je ne m'attends pas à ce qu'une administration municipale obtienne l'adhésion inconditionnelle de tous. Je m'attends à ce qu'elle soit respectée et qu'elle me respecte.
Danielle Paquette
Granby