Sylvie Jetté et Raymonde Plamondon, candidates du NPD respectivement dans les circonscriptions de Brome-Missisquoi et Shefford

Réponse à la question de Mme Guay : y a-t-il une campagne électorale dans Brome-Missisquoi ?

LA VOIX DES LECTEURS / Merci, Mme Guay, de poser la question. La réponse est oui, tous les partis font campagne. Nous sommes présents et actifs, même si presque tous les candidats travaillent pendant la campagne. Effectivement, je ne parle pas que de notre équipe. Nous avons rencontré sur le terrain à plusieurs reprises nos adversaires, à qui on lance régulièrement « À demain ! » ou « À bientôt ! »

Je vous dirais que la campagne présente plusieurs défis, particulièrement à Brome-Missisquoi, une des plus grosses circonscriptions en superficie au Québec.

Les journaux locaux ne désignent plus beaucoup d’espace à la couverture des élections au niveau local. Nous envoyons des communications toutes les semaines, mais ils doivent effectuer un tri et la couverture est inégale à travers la circonscription. Vous trouverez cependant, dans ces derniers, quelques-unes de nos annonces, ainsi que celles de nos adversaires. Par ailleurs, les assemblées sont difficiles à organiser. Certaines machines plus grosses que la nôtre arriveront à le faire, mais il faut éviter de se retrouver à ne prêcher qu’aux convertis. Donc, on essaie d’aller plutôt à la rencontre des gens. Finalement, les publicités s’en viennent !

Malheureusement, les gens sont désengagés de la politique. Nous le savons : les gens ne vont plus aux urnes. Il s’agit d’un mélange de cynisme et une éducation est à refaire. Toute une génération s’est fait dire que la politique divisait. Celle-ci est donc sortie de nos discussions dans les soupers de famille, dans nos soirées entre amis, voire de la place publique. Mais le fait de se désintéresser de la politique, c’est aussi se désintéresser d’un projet de société.

Aller voter, c’est prendre parole. C’est important, autant pour le gagnant que pour les autres. Connaître la portée de certaines idées, ça permet d’essayer d’avancer ensemble. Surtout, s’exprimer sur la politique, ça ne devrait pas susciter la peur, ce que je vois trop souvent. Je suis optimiste, cependant, que la confiance et l’intérêt peuvent être rétablis avec des personnes engagées et des campagnes respectueuses.

Bref, je veux vous dire qu’on essaie d’aller à votre rencontre et si vous voulez qu’on s’assoie dans un café et qu’on jase de politique, on y sera !

Au plaisir,

Josianne Jetté

directrice de campagne de Sylvie Jetté, candidate du NPD dans Brome-Missisquoi

Réponse de la rédaction

Mme Jetté, merci pour cette occasion que vous nous offrez d’exposer notre politique en matière de couverture électorale.
Nous avons pour règle de ne pas faire campagne en lieu et place des candidats et organisations politiques. Nous couvrons chaque événement, chaque conférence de presse et traitons chaque communiqué selon leur pertinence et leur importance, dans un souci d’équité entre les différentes propositions politiques, mais surtout, dans un souci de bien servir les intérêts de nos lecteurs.
En revanche, si les candidats ou leurs équipes n’organisent aucune activité de presse, qu’ils ne sollicitent d’aucune façon notre attention ou qu’ils se contentent simplement de nous transmettre les communiqués nationaux sans faire l’effort de parler d’enjeux qui touchent directement les électeurs des circonscriptions que nous desservons, difficile pour nous de faire plus.
Merci,


Marc Gendron

rédacteur en chef, La Voix de l’Est