J'étais à la séance ordinaire du conseil le 6 juin, une vraie farce.

Refus global rue Léger

Je n'ai jamais été autant déçu de nos élus et j'en ai vu passer des maires et conseillers en 40 ans.
Toutes ces années, nous les résidents de la rue Léger avons fait de celle-ci ce qu'elle est aujourd'hui.
C'est-à-dire une jolie rue de quartier et nous en sommes fiers. Maintenant, nous avons appris en l'espace de quelques jours que nos élus avaient convenu - improvisé serait plus adéquat - de changer la vocation de celle-ci en un axe principal avec piste cyclable multifonctionnelle.
J'étais à la séance ordinaire du conseil le 6 juin, une vraie farce. Tout ce que M. Mailhot répétait après presque chaque question était que nous devions être à la réunion du 14 et 15 juin pour pouvoir comprendre l'ampleur de ce magnifique projet. J'ai toujours pensé que nos élus devaient entre autres faire en sorte d'améliorer la qualité de vie des Granbyens. Dans ce projet, il semble que tout a été fait pour que les citoyens concernés soient tenus à l'écart et rien n'indique que notre qualité de vie sera accrue, bien au contraire. Et non, on n'en veut pas de cette piste que vous tentez de nous rentrer dans la gorge. C'est pour notre bien, comme pour les oies on est bien gavés.
 Autre attitude questionnable : pourquoi le conseil refuse-t-il de dévoiler l'ensemble du projet de pistes multifonctionnelles de Granby?
 
Gilles Martel,
résident de la rue Léger à Granby