Le candidat à la mairie de Bromont, Louis Villeneuve.

Pourquoi je voterai pour Louis Villeneuve

Les acquis progressistes d’une société sont toujours fragiles, surtout lorsqu’ils sont nouveaux. La Ville de Bromont a su traduire les aspirations de sa population dans un plan de développement durable en 2012. Elle était au Québec l’une des premières villes à le faire.

Encore fallait-il traduire cette vision dans un plan d’urbanisme capable d’orienter l’organisation du territoire de façon intelligente, en procédant aux délicats arbitrages pour équilibrer la protection de la nature et du paysage avec le développement résidentiel, commercial et industriel. Équilibre quantitatif bien sûr, mais aussi respect de la personnalité des divers paysages naturels et humanisés de Bromont.

Choix tout aussi délicat entre les priorités de développement à court terme et ce qu’il est plus sage de différer afin de rentabiliser les infrastructures municipales. Tout cela afin qu’il fasse bon vivre longtemps dans cette ville exceptionnelle. D’autres villes n’ont pas su prendre ce virage à temps, mais c’est ce que Bromont a réalisé par l’adoption de son nouveau plan d’urbanisme­ plus tôt cette année. 

On pourrait croire qu’on vient de laisser aux générations futures un héritage durable. L’expérience nous apprend cependant à être plus prudents. Il y a de jeunes pousses qui meurent prématurément faute de soins. Chaque avancée entraîne presque inévitablement une part d’insatisfaction chez ceux qui voient leurs intérêts menacés ou même seulement ralentis. Un nouveau conseil de ville peut renverser les mesures prises par un conseil précédent sans s’être annoncé de la sorte et mettre une population devant un fait accompli difficilement réparable. Il faut donc être vigilants.

C’est une première raison pour laquelle je voterai pour Louis Villeneuve­ à la mairie de Bromont. Il m’apparaît le candidat le plus à même de défendre la vision du développement que souhaite la population­ de Bromont.

J’ai connu Louis Villeneuve en 2013 alors qu’il était président de Protégeons Bromont. On m’avait demandé d’agir comme facilitateur d’une transaction visant à acheter une forêt exceptionnelle afin d’en faire un parc plutôt que d’y réaliser un développement résidentiel (projet domiciliaire Val 8). Je l’ai ensuite connu à titre de conseiller municipal, car il était chargé du dossier du développement durable, puis de représenter la Ville dans un effort concerté d’acquisition de ce joyau du patrimoine bromontois (on saura bientôt si les vœux de la population seront exaucés).

Je l’ai donc côtoyé régulièrement pendant un peu plus de quatre ans. J’ai pu apprécier ses qualités de leader, de rassembleur et d’homme à l’écoute de ses concitoyens. J’ai particulièrement apprécié sa capacité de mettre en lumière, sur la place publique, des enjeux parfois délicats, avec respect, mais dans un style direct et rafraîchissant. Tout au long de ces années, j’ai pu constater sa grande intégrité et son immense dévouement envers ses concitoyens. Je suis d’avis que la maîtrise qu’il a acquise des enjeux municipaux, au fil des quatre dernières années, se révélera un atout de taille pour notre Ville.

C’est bien connu que les Villes accusent souvent un déficit démocratique. On décide d’abord en conseil municipal et une fois que tout est décidé, on invite ensuite la population à poser des questions. Louis Villeneuve­ m’apparaît être la personne qu’il nous faut pour faire évoluer la qualité de la démocratie municipale. Ses actions dans cette direction me convainquent du sérieux de ses engagements. En conclusion, Louis Villeneuve­ est le leader qu’il nous faut, un leader capable de porter et de mettre en œuvre une vision d’avenir­ rassembleuse­ pour Bromont.

Pierre Vinet

Bromont