L'école secondaire du Verbe Divin

Modération ou discrimination…

Est-ce de l’intimidation sociale et de la discrimination lorsqu’il y a modération de certains comportements lors d’un événement familial et scolaire ? Est-ce qu’une prestation artistique hors contexte est plus importante que tout l’appui et l’amour reçus d’un milieu scolaire cinq années durant ?

À LIRE AUSSI: Il voulait aller à son bal en robe

Voici des faits réels à propos de l’école secondaire du Verbe Divin :

A) Depuis plusieurs années, des ateliers de lutte contre l’intimidation et l’homophobie sont donnés aux élèves dans leurs cours ;

B) Des intervenants du GRIS (homosexuels et bisexuels) viennent démystifier l’homosexualité dans toutes les classes de 3e secondaire ;

C) Le 17 mai, dans toute l’école, il y a distribution de bracelets aux couleurs de l’arc-en-ciel pour souligner la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie ;

D) L’organisme Divers-Gens a longtemps été présent à l’école pour offrir du soutien aux élèves de toutes les orientations sexuelles ; 

E) Des projets d’enseignants pour lutter contre l’homophobie ont été à maintes reprises étudiés par le concours GRIS-Fondation Simple Plan pour l’implication sociale positive de l’école auprès de la communauté LGBTQ2+ ;

F) Les romans jeunesse d’une enseignante de l’école ont gagné un prix littéraire pour le sujet traité : l’homosexualité féminine ;

G) Une élève gaie de l’école (respectée et aimée par les membres du personnel) a porté un habit (smoking) lors de son bal de finissants ;

H) Un garçon, qui le désire, a, dans les faits, le droit de porter une robe à son bal.

I) Aucun élève n’est exclu dans son identité de genre au Verbe Divin ;

J) Les élèves sont acceptés et accompagnés dans leur cheminement de vie, peu importe leur orientation sexuelle.

Question : quelle situation dénonce-t-on réellement ?

Kim Messier, enseignante de français (3e sec.) et auteure Éditions de Mortagne - Granby