L’habitation, un enjeu du vote

Plusieurs citoyens soupèsent les points forts et les points faibles de chaque candidat dans leur district et à la mairie alors que le jour du vote approche. Un thème de réflexion pour ce choix peut être l’habitation.

Un mouvement citoyen de fond existe au Québec depuis quelques années à la faveur de politiques nationales ou municipales ayant trait à l’habitation.

Le 28 septembre dernier, l’ordre des architectes a achevé une consultation dans 13 villes québécoises. Ainsi, l’ordre a pu consulter le grand public, des organismes et des professionnels. Il réclame maintenant du gouvernement une « Politique québécoise de l’architecture ».

En 2016, l’ordre des urbanistes avait aussi consulté le public via l’Alliance Ariane, qui rejoint de nombreux organismes citoyens et professionnels. Cet Ordre réclame du ministre des Affaires municipales une « Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme ».

En 2010, l’AFEAS adoptait une résolution à son congrès provincial pour implanter la visitabilité dans les habitations, et une seconde résolution pour modifier le Code de construction afin de l’édifier selon les normes. En 2011, j’ai soumis un mémoire sur les gains socio-économiques de la visitabilité lors des rendez-vous du 3 octobre de la SHQ, lequel se trouve toujours sur leur site. La visitabilité permet aux villes de faire face aux vieillissements de la population et assure la libre circulation des personnes à mobilité réduite.

En 2013, le  Canadian Centre on Disability Studies a produit un guide et des directives pour implanter la visitabilité (ou visitable housing). La ville de Winnipeg l’a utilisé et compte actuellement dans sa planification résidentielle un millier de lots où implanter la visitabilité.

Plusieurs villes du Québec — pas seulement des métropoles comme Gatineau, Montréal, Québec, mais aussi des villes de la taille de Granby, dont Valleyfield et Saint-Jean-sur-Richelieu en Montérégie — ont déjà une politique d’habitation.

À l’heure où le citoyen visualise ce que sera l’avenir de Granby comme ville centre, il serait sage d’adhérer à ce mouvement citoyen et de vérifier si votre candidat de choix opte aussi pour une politique d’habitation à Granby. L’habitation régit votre budget et détermine votre santé.

Luce S. Bérard

Granby