Les MRC, moteurs essentiels du développement local

Depuis leur création, le mandat des MRC du Québec a considérablement évolué et leur capacité d’agir s’est accrue de façon significative. Créées au départ pour assumer des responsabilités en matière de planification et d’aménagement, elles ont rapidement progressé jusqu’à l’obtention, en 2015, dans la foulée de l’abolition des Centres locaux de développement (CLD), de la pleine compétence pour insuffler un élan entrepreneurial et accompagner le développement local et régional sur leur territoire.

À l’heure actuelle, les MRC ont pleinement intégré la responsabilité du développement local. Les MRC et leurs organismes délégataires sont dorénavant devenus les instances incontournables pour regrouper les intervenants locaux. Ce sont eux, en effet, qui soutiennent le développement de l’entrepreneuriat et offrent les services d’accompagnement auprès des entreprises existantes et en émergence de leur territoire. Partout on parle d’initiatives et de plans d’action. On voit des élus s’engager concrètement pour favoriser le développement de leur territoire. On voit des professionnels du développement économique s’activer pour soutenir l’avenir de nos communautés. D’ailleurs, la signature du nouveau pacte fiscal cet automne est venue confirmer le rôle incontournable des MRC en développement, et ce, par l’augmentation significative des outils de développement économique, notamment les sommes dédiées au développement du territoire.

Avec la Table de développement local et régional créée par la Fédération québécoise des municipalités (FQM), nous avons démontré de manière tangible notre capacité de concertation, notre volonté d’améliorer nos services, ainsi que la pertinence de ceux-ci. Lors du dernier Rendez-vous de la Table tenu en avril 2019, plus de 300 acteurs locaux formant un véritable réseau à la disposition des entrepreneurs ont témoigné d’une volonté forte d’adopter une signature commune pour encourager le rayonnement des services en développement, en plus de faciliter le référencement de ceux-ci. De plus, avec l’adoption d’une Déclaration de services, la Table a défini des balises qui viennent garantir un standard uniforme de haute qualité.

Réseau accès PME, une appellation commune qui évoque l’entrepreneuriat et l’accompagnement nécessaire au lancement réussi d’une initiative, s’inscrit dans cette volonté des leaders de ce réseau de dispenser les meilleurs services. Cela relève également du souhait de réunir les intervenants et les professionnels en développement économique local pour offrir une véritable porte d’entrée aux entrepreneurs qui animent le développement de leur territoire. Rendu public officiellement cette semaine, ce label pourra être utilisé par toute MRC et tout service de développement local et territorial agréé par la MRC qui souscriront à la Déclaration de services, devenant ainsi une garantie de qualité en matière d’accompagnement et de soutien aux entrepreneurs. 

Avec cette initiative, la Table veut contribuer à améliorer la notoriété et le rayonnement des services de développement local, en plus de faciliter l’accès aux services par les entrepreneurs. 

Le réseau du développement économique local désire, entre autres, accroître son existence, et ce, d’une région à l’autre, d’un entrepreneur à l’autre, et toujours dans la vision d’un Québec prospère et d’une occupation dynamique de l’ensemble du territoire.


Nadia-Karina Minassian

Préfète de la MRC du Rocher-Percé, présidente de la Table de développement local et régional et membre du conseil d’administration de la FQM