L'auteur de cette lettre, Paul Sarrazin, est maire de Sainte-Cécile-de-Milton et préfet de la MRC de la Haute-Yamaska.

Les médias locaux: une nécessité communautaire et démocratique

LA VOIX DES LECTEURS / Alors que l’on tente d’attirer travailleurs et nouveaux résidants dans notre belle région, et que le besoin de visibilité est d’autant plus criant, celle-ci risque de perdre l’un des piliers de sa construction identitaire: son quotidien local.

La Voix de l’Est fait partie de notre paysage médiatique depuis si longtemps qu’on peut dire qu’elle est ancrée dans notre ADN yamaskois. S’en départir est tout simplement impensable !

Que serait la Haute-Yamaska sans cette source d’information essentielle qui met en vitrine l’agenda communautaire et qui contribue de façon si tangible à notre sentiment d’appartenance? 

Ne soyons pas dupes. Attirer foules et touristes est beaucoup plus ardu lorsque personne ne chante les louanges de notre unicité régionale. À titre d’exemple, il fallait une vision locale pour saisir tout le potentiel du Festival international de la chanson de Granby à ses balbutiements, en 1968, et oser le médiatiser !  

Soyons honnêtes, les médias nationaux ne peuvent tenir suffisamment compte des régions, et pour cause: ils en ont déjà plein les bras. D’où la nécessité des médias régionaux. Ce sont à travers ces médias que les débats naissent, que se crée une agora populaire où les citoyens peuvent émettre leurs idées. Où la politique locale est démocratisée, entendue par le plus grand nombre et où elle peut ainsi prospérer et demeurer transparente. 

Sachez que la MRC de la Haute-Yamaska en est bien consciente. Elle est également consciente que l’étendue de son rôle et de ses responsabilités peut paraître complexe pour les non-initiés, d’où l’importance du travail de vulgarisation déontologique et hautement professionnel réalisé par les journalistes de La Voix de l’Est

Je tiens aussi à vous signaler, en réaction à l’article «Une résolution pour ramener les avis publics dans les journaux», que la MRC de la Haute-Yamaska fait partie des organisations municipales qui publient leurs avis publics dans La Voix de l’Est et qu’elle n’a jamais songé à faire autrement. Et elle entend continuer à le faire.

Finalement, je me permets d’enfiler mon chapeau de maire de Sainte-Cécile-de-Milton un instant. Je me doute que les médias nationaux de ce monde ne savent pas très bien où est situé mon sympathique village, mais La Voix de l’Est, elle, le sait ! 

Avoir sur notre territoire un média local et la présence de journalistes impartiaux et, surtout, au fait de notre réalité est une denrée rare. Un tel travail est nécessaire pour permettre à nos citoyens de s’exprimer et de s’informer sur les événements locaux et régionaux et sur les initiatives politiques qui les touchent réellement, ainsi que pour faire connaître nos magnifiques trésors à nos voisins.

Nos attentes sont grandes quant à la commission parlementaire en cours sur l’avenir des médias. Espérons que des pistes de solution réalistes y seront explorées et qu’une bouée sera lancée pour sauver cet organe démocratique crucial de notre société. 

D’ici là, tout comme pour la sauvegarde de notre planète, chacun doit agir à son échelle. 

Si vous voulez aider, partagez comme nous votre amour pour La Voix de l’Est avec vos proches et vos collègues. Abonnez-vous et achetez-y de la publicité. 

De grâce, ensemble, protégeons nos médias locaux. 

C’est l’avenir de toute notre région qui en dépend.


Paul Sarrazin

maire de Sainte-Cécile-de-Milton et préfet de la MRC de la Haute-Yamaska