Granby International des voitures anciennes a attiré près de 35 000 visiteurs au parc Daniel-Johnson le week-end dernier.

La Voix des lecteurs

De la visite à Granby

Ouf ! Granby était envahi en fin de semaine dernière ! Comme d’habitude, le Jardin zoologique était plein et les visiteurs cyclistes étaient au rendez-vous. On l’oublie parfois, notre remarquable réseau de pistes cyclables nous attire chaque semaine bon nombre de visiteurs. De plus, c’était le 37e rendez-vous annuel du Granby International des voitures anciennes, le plus grand rassemblement du genre du Canada. Cette année, on estime le nombre de voitures au parc Daniel-Johnson à 3 000 et le nombre de visiteurs à 35 000. Les stationnements habituels et temporaires du quartier et des parcs Terry-Fox et Bellevue étaient débordants. Félicitations aux organisatrices et organisateurs, spécialement à Claudette Picard, l’âme dirigeante de cet évènement. Quel travail colossal !    

Puis il y avait le Challenger de tennis de Granby, le plus ancien et le plus important du Québec. Ce fut un grand succès, malgré la température humide et torride. La Voix de l’Est a souligné la longue implication de Laurent Valiquette et d’Alain Faucher à la présidence de cet évènement important de Granby. En effet, c’est grâce à la détermination et l’audace de Laurent Valiquette que le Challenger s’est implanté à Granby et y a prospéré. Et c’est grâce à Alain Faucher si le volet féminin s’y est ajouté. Il faut dire qu’avant de diriger ce rendez-vous annuel, Laurent et Alain s’étaient impliqués dans plusieurs organismes de chez nous. Nous leur devons beaucoup. Et c’est toute une équipe qui, chaque année, fait vivre et grandir l’évènement. Organiser ce Challenger, ce n’est pas une petite besogne passagère. Merci donc à Laurent et Alain et aux nombreux bénévoles qui les épaulent pour cette contribution remarquable au dynamisme de Granby.

En fin de semaine dernière se tenait aussi le symposium Couleurs urbaines de Granby. C’est en 1997 que les artistes-peintres Michèle Kramer et Gérard Desrochers, appuyés par la Ville, organisèrent le premier symposium. Depuis, c’est devenu un organisme québécois de prestige. Seuls les meilleurs artistes en arts visuels du Québec peuvent y participer et c’est plus de mille visiteurs qui vont admirer leurs œuvres. Cette année, c’est dans le parc Miner que se tenait le symposium. L’endroit convient beaucoup mieux à cet évènement que celui des abords de l’église Notre-Dame. Le kiosque numéro 1, c’était tout naturellement celui de la cofondatrice du symposium, Michèle Kramer, qui nous accueillait par un éblouissant étalage d’œuvres fleuries. Et quel plaisir de retrouver Jean-Marie Lemoy et ses sculptures raffinées ! Nous sommes également allés visiter les ateliers des artistes de Boréart, particulièrement celui de la renommée Renée duRocher. Nous y avons admiré ses dernières œuvres et plus particulièrement ses toiles inspirées d’un voyage au Vietnam et des écrits de Kim Thúy. Quelques-unes de ces toiles ornent depuis peu les murs de l’ambassade canadienne à Washington. En parcourant les allées du symposium et en savourant les œuvres de Renée duRocher, nous avons constaté une fois de plus que la beauté rend heureux.

Ce sont nos créateurs et artistes, nos organisateurs et bénévoles — soit des centaines de concitoyennes et citoyens œuvrant dans les domaines artistiques, sociaux et sportifs — qui tracent le beau visage de Granby. Ce sont elles et eux qui créent une atmosphère agréable, un bonheur communicatif et une joie vivre à Granby. Vivre à Granby, c’est vouloir y rester ; venir à Granby, c’est vouloir y revenir.

Émile Roberge

Granby

Actuel directeur du Service de police de Granby, Marco Beauregard partira bientôt à la retraite.

En sécurité dans notre ville

Je viens de relire les deux articles de la journaliste Karine Blanchard parus dans La Voix de l’Est des 27 et 28 juillet dernier et qui ont pour titre : « Granby, une ville sécuritaire » et « Une nuit dans la peau d’un patrouilleur ». Pour la circonstance, la journaliste était équipée d’une veste pare-balle et d’une radio de communication. L’action n’a pas manqué durant une partie de la soirée et de la nuit. Fait à souligner, il y a toujours un superviseur qui a pour mandat de « backer » les policières et les policiers qui ont besoin d’assistance. Toutes sortes d’activités et d’interventions se sont produites, allant d’une arrestation pour alcool au volant à des visites de bars, en passant par diverses alarmes et autres situations particulières où la diplomatie et l’approche humaine doivent être au rendez-vous. Pendant que nous nous occupons à nos activités quotidiennes ou lorsque nous dormons, des agents de la paix veillent au grain !

Suite au départ pour la retraite, le 20 septembre prochain, du directeur du Service de police de Granby, monsieur Marco Beauregard, un concours à l’échelle provincial a été lancé. Après la rencontre de plusieurs candidats, la nomination de monsieur Bruno Grondin a été entérinée par le conseil municipal de Granby.

Monsieur Grondin est très bien connu dans la région. En effet, il a cumulé 25 ans d’expérience dans le milieu policier, autant à Granby qu’à Bromont. Il occupe actuellement, le poste d’inspecteur-chef à la surveillance du territoire et des relations communautaires au Service de police de Granby. De plus, le conseil municipal de Granby a promu monsieur Simon Boutin à titre de nouveau directeur du Service de sécurité incendie de Granby. Monsieur Boutin occupait le poste par intérim depuis janvier 2017, suite à un congé de maladie.

Ces deux nouvelles nominations s’inscrivent dans un esprit de continuité pour la Ville de Granby et de plus, les deux chefs connaissent très bien la mentalité ainsi que les us et coutumes de la population granbyenne.

Ces deux promotions sont de très bonnes nouvelles pour l’ensemble de la population de Granby et également pour nos visiteurs qui continueront à avoir un service de police de proximité.

Nos deux directeurs de services de police et d’incendie pourront faire face aux changements à venir puisqu’ils ont une excellente compréhension des enjeux de notre communauté.

Avec la légalisation du cannabis à partir du 17 octobre prochain, cela peut nous réserver des surprises de toutes sortes !

Je suis sûr que les services de police et d’incendie seront à la hauteur pour relever les différents défis. 

Merci à Messieurs Marco Beauregard et Pierre Lacombe qui ont su très bien faire rayonner la ville de Granby. 

Bienvenue aux nouveaux directeurs de services, Messieurs Bruno Grondin et Simon Boutin d’avoir, entre autres, comme mission de bonifier notre slogan : « Granby, ville rayonnante » !

Serge Dion

Granby