La rencontre des produits en vrac et du commerce équitable

Trois fois par semaine, des étudiants bénévoles de l’Université de Montréal se rassemblent dans le petit local. Puis, ils ouvrent leurs portes. Autant des étudiants que des résidants de la région vont y acheter des produits non transformés, biologiques et équitables la plupart du temps.

 J’ai moi-même pu acheter et essayer leurs marchandises. C’est ainsi que je comprends pourquoi ce concept de produits en vrac est de plus en plus populaire. Il semble même atteindre nos campagnes éloignées. En effet, en juin prochain, deux entrepreneuses de Granby ouvrent leur compagnie de produits en vrac et mets préparés nommer Orange coco. C’est dans ce contexte que vous devez comprendre pourquoi une telle entreprise doit être encouragée, car il revient à chacun de nous de faire des choix.

Tout d’abord, vous devez savoir ce qu’est le commerce équitable. L’encyclopédie Britannica Academic le définit comme « un mouvement global qui vise à améliorer la vie des fermiers et travailleurs de pays en développement en s’assurant qu’ils ont accès au marché d’exportation et qu’ils sont payés un prix raisonnable pour leurs produits ». Autrement dit, certaines entreprises et organisations travaillent avec ce modèle pour éviter d’exploiter les travailleurs et le produit se vend comme produit équitable sur nos tablettes d’épicerie. Ainsi, il revient à nous, les consommateurs, de choisir les bons produits qui favorisent le bien-être des travailleurs des pays moins industrialisés. Comment leur vie est-elle améliorée par vos achats ? La réponse est très large, car en fait les répercussions sont dans presque toutes les sphères de leur vie.

Pour voir l’impact du commerce équitable, il faut comprendre que ce principe garantit un salaire beaucoup plus élevé aux travailleurs ainsi que de bonnes conditions de travail. Avec plus d’argent, n’êtes-vous pas d’accord que nous pouvons améliorer nos vies, par exemple en mangeant à notre faim ? Comme les producteurs ont de meilleurs salaires, cela veut dire qu’ils vont dépenser plus. Ainsi, ils font rouler l’économie, ce qui permet au pays de se développer.

De plus, si vous êtes une personne féministe, laissez-moi vous informer que le commerce équitable favorise l’égalité des sexes dans les pays en développement. Les législations de ce type de commerce assurent effectivement une rémunération et un environnement de travail sans discrimination. Toutes ces conséquences du commerce équitable sont sans oublier l’énorme impact que celui-ci a sur la psychologie des travailleurs. La sécurité au travail leur permet de diminuer leur stress. De même, en améliorant leur condition de vie grâce à un meilleur salaire, ils sont plus heureux. Maintenant que vous comprenez l’influence que vous aurez sur la vie des travailleurs, irez-vous faire un tour à cette nouvelle épicerie en vrac située à peine à cinq minutes de chez vous ?

Valérie Dubeau, étudiante au Cégep de Granby