Desjardins et Equifax

LA VOIX DES LECTEURS / Ayant reçu par courrier un avis de Desjardins sur le vol de mes renseignements, j`ai tenté durant deux mois de m’inscrire à Equifax. Devant les temps d’attente, je me suis résolu de choisir la langue anglaise.

Miracle, après 30 secondes, j’ai une correspondante en Géorgie qui me répond et après 12 minutes de palabres en anglais et des répétitions pour m’assurer de la bonne démarche, me voilà inscrit pour cinq ans sans frais. 

Contourner les obstacles en passant par les USA, quelle surprise ! Faut-il blâmer Desjardins ou le système Equifax qui a peu de répondants français ?

Jean R. Petit

Granby