Louise Bisonnette-Daudelin et sa fille Nanouk, lors du dévoilement de l'oeuvre Phare de Charles Daudelin au parc Daniel-John de Granby, en 2010

Décès de Louise Bissonnette-Daudelin

LA VOIX DES LECTEURS / Madame Louise Bissonnette, épouse du sculpteur Charles Daudelin (né à Granby en 1920), est décédée à Montréal le 19 décembre dernier à l’âge de 91 ans.

Un hommage lui sera rendu ce samedi 4 janvier au complexe funéraire Alfred Dallaire, rue Saint-Laurent, à Montréal.

Louise et Charles s’unirent en 1946 et s’installèrent à Kirkland, près de Montréal. Ils vécurent ensemble un demi-siècle de bonheur et de labeur artistique.

Ainsi, ils ont organisé et animé un théâtre de marionnettes pour enfants et Louise fut toujours à côté de son mari lors de ses créations sculpturales, jusqu’au décès de celui-ci, en 2001.

C’est chez elle, à Kirkland, qu’à l’été 2010, se rendirent des représentants de l’Association Québec-France de la Haute-Yamaska et sa présidente Nicole Demers. Notre but était de voir le Phare, dernière œuvre monumentale de Charles Daudelin. Il l’avait conçue spécialement pour l’installer à Granby, sa ville natale. Nous avons tout de suite été éblouis par la beauté de la sculpture placée près de l’atelier de l’artiste, dans un îlot de verdure et de rayons de soleil. Mme Daudelin nous a très chaleureusement servi le thé dans le jardin où l’artiste aimait se retirer pour élaborer ses projets et se reposer avec son épouse.

Épaulés par la Ville de Granby et de généreux donateurs, le Phare sera installé aux abords du lac Boivin et inauguré le 31 octobre 2010. Le nom de Louise-Bissonnette-Daudelin figure en tête de liste des partenaires, sur la plaque apposée devant la sculpture.

Émile Roberge

Granby