La Voix de l’Est
Produire du porc, pour des organes humains  

Opinions

Produire du porc, pour des organes humains  

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Lors d’une intervention chirurgicale inédite, un cœur de porc génétiquement modifié a été greffé chez un Américain de 57 ans atteint d’une maladie cardiaque en phase terminale. Depuis le 7 janvier dernier, le patient se porte toujours bien avec son cœur de porc transgénique.
Sauver des vies tout en nous gardant nourris

Opinions

Sauver des vies tout en nous gardant nourris

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Ottawa veut apparemment toujours aller de l’avant avec son mandat de vaccination pour que tous les camionneurs internationaux présentent une preuve vaccinale en entrant au Canada à partir du 15 janvier. Les vaccins constituent le moyen le plus efficace de réduire les risques, d’arrêter la propagation du virus et de sauver des vies. Sans doute, mais la situation affectant l’industrie du camionnage créera des difficultés et influera sur l’accès à la nourriture pour la population. Depuis le début de la pandémie, il s’agit de la première mesure de santé publique ayant le potentiel de perturber et de limiter le trafic du camionnage transfrontalier et les échanges entre le Canada et les États-Unis.
C’est le temps d’une dinde, ou deux !

Opinions

C’est le temps d’une dinde, ou deux !

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Presque tout le monde s’accorde pour dire que le mot « pénurie » a été galvaudé depuis le début de la pandémie. Pénurie de ci, pénurie de cela, chaque semaine divers articles font la manchette. Et bien sûr, la filière agroalimentaire ne s’en trouve pas épargnée non plus.
L’édition génomique, de <em>kessé</em> ?

Opinions

L’édition génomique, de kessé ?

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Alors qu’Omicron domine l’actualité depuis quelque temps, nous avons parallèlement appris que Santé Canada pourrait traiter l’édition génomique différemment des cultures génétiquement modifiées, ou OGM, ce qui signifie que la surveillance assurée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments ressemblerait beaucoup à celle des cultures de sélection conventionnelle.
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
Dr Sylvain Charlebois
Et si nous avions trop de terres agricoles ?

Opinions

Et si nous avions trop de terres agricoles ?

COMMENTAIRE / Le projet de loi 103 au Québec, qui propose des modifications sur la protection du territoire et des activités agricoles, a fait couler beaucoup d’encre dernièrement. Pendant que certains revendiquent un plus grand accès aux terres agricoles pour les citadins, d’autres veulent protéger nos terres des spéculateurs immobiliers. Un débat important, certes, mais au-delà des bisbilles et avec ce qui s’en vient, notre approche pour la protection des terres agricoles devra changer à tout jamais.
Une «voie maritime» pour l’Ouest

Opinions

Une «voie maritime» pour l’Ouest

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Les images en provenance de la Colombie-Britannique la semaine dernière ébranlaient tout le monde : plusieurs pertes humaines, des vaches laitières tirées en lieu sûr en gardant la tête haute pour respirer hors de l’eau, la perte de bétail dans la vallée du Fraser et le flux de marchandises gravement compromis sur les rails ou sur les routes. Plusieurs ont alors affirmé que les crues inopinées et les rivières atmosphériques en Colombie-Britannique devenaient de plus en plus probables. Mais les chaînes d’approvisionnement de l’Ouest ont toujours démontré une grande vulnérabilité et cela ne changera pas de sitôt.
L’inflation alimentaire, l’ami des grandes bannières ?

Opinions

L’inflation alimentaire, l’ami des grandes bannières ?

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / On dit souvent que l’industrie alimentaire ne se voit jamais affectée par les récessions, ou même par l’inflation. Certains vont même dire que l’inflation est l’ami de l’industrie. Toutefois, Eric La Flèche, PDG de Metro ainsi que Galen Weston, PDG de Loblaws, ont tous deux signifié la semaine dernière que l’inflation forcera la plupart des gens à rester plus souvent à la maison au lieu d’aller au restaurant.
La face cachée du saumon d'élevage

Opinions

La face cachée du saumon d'élevage

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / L’Année internationale de l’aquaculture et de la pêcherie artisanale s’amorcera en janvier 2022, ce qui met la table pour des discussions sur le saumon, l’une des plus grandes productions d’aquaculture au monde. Selon certaines estimations, plus de 80 % du saumon consommé dans le monde provient de l’élevage commercial. Une récente enquête menée par l’Université Dalhousie s’intéressait à la consommation de saumon au Canada. L’objectif de ce rapport cherchait à mieux comprendre la perception des Canadiens sur les méthodes de production du saumon et ce qu’ils en savent.
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
Dr Sylvain Charlebois
Le paradoxe de la mer dans notre assiette

Opinions

Le paradoxe de la mer dans notre assiette

COMMENTAIRE / Les Québécois entretiennent une relation bizarre avec les produits de la mer. Selon les données de NielsenIQ, les consommateurs québécois achètent pour environ 334 millions de dollars de poissons et de fruits de mer par an sur un total de 865 millions pour l’ensemble du Canada.
Exceldor : la pointe de l’iceberg

Collaborateurs

Exceldor : la pointe de l’iceberg

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / La grève d’Exceldor se poursuit, et le nombre de poulets euthanasiés ne cesse d’augmenter. Nous sommes à plus d’un million de poulets euthanasiés pour un conflit de travail. Un million, ce qui équivaut à presque 4 millions de précieux repas. Le syndicat, en grève depuis trois semaines, demande une augmentation de salaire de 40% sur 3 ans.
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
Dr Sylvain Charlebois
La fin des villes ?

Collaborateurs

La fin des villes ?

COMMENTAIRE / Ce n’est un secret pour personne, la pandémie a poussé de nombreux Canadiens à fuir les villes au profit des banlieues et de la campagne. Selon Statistique Canada, le phénomène a entraîné une perte de population record pour Toronto, Montréal et Vancouver en 2020. Cette migration s’observe partout en Occident et selon certains rapports qui émanent du secteur immobilier, nous risquons de voir cette tendance se poursuivre en 2021 et possiblement dans les années subséquentes.
Mangez vos légumes!

Point de vue

Mangez vos légumes!

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
POINT DE VUE / Selon les Nations Unies, 2021 est l’Année internationale des fruits et légumes. Une telle proclamation ne veut peut-être pas dire grand-chose pour certains, mais ces campagnes peuvent apporter une bonne dose de succès et de changement. 
SKIP n’est pas le diable

Points de vue

SKIP n’est pas le diable

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
POINT DE VUE / Un restaurant montréalais lance un recours collectif contre les entreprises de livraison pour les commissions prétendument exorbitantes et abusives facturées pendant la pandémie. Deli Boyz, le principal plaignant dans l’affaire, cible les entreprises de livraison de nourriture qui gèrent ces plateformes, notamment Uber Eats, DoorDash et SKIP. Il demande à un juge de statuer sur la facturation d’une commission ne dépassant pas 15 % de la commande totale du client. Présentement, certains facturent des frais de 30 % sur chaque commande.
Couche-Tard, l’épicier

Collaborateurs

Couche-Tard, l’épicier

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / Nous avons appris cette semaine qu’Alimentation Couche-Tard (ACT) envisage d’acquérir la société européenne Carrefour, le septième plus grand détaillant en alimentation au monde. Une offre amicale et non contraignante a été envoyée à Carrefour, qui vaut actuellement environ 13 milliards de dollars. L’achat d’une chaîne d’épiceries serait un changement important par rapport à ce que l’on connaît d’ACT, qui sait tout sur l’industrie des dépanneurs.
Les cuisiniers du pot

Point de vue

Les cuisiniers du pot

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
POINT DE VUE / Avec le confinement, nous sommes prêts à tout pour nous tenir occupés. Nous cuisinons, nous jardinons et, bien sûr, nous nous offrons un petit verre de notre boisson préférée, question de passer le temps. Le cannabis fait aussi partie de nos vies depuis l’année 2018, et les produits comestibles à base de cannabis ont fait leur apparition en 2019.
Un montant de 170 dollars qui fera mal

Point de vue

Un montant de 170 dollars qui fera mal

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
POINT DE VUE / La COVID a définitivement eu des répercussions sur l’industrie agroalimentaire, mais avec le temps, la résilience aide à les surmonter. Cependant, l’annonce du gouvernement avant les Fêtes d’augmenter la taxe sur le carbone à 170 $ la tonne métrique d’ici 2030 aura un effet à long terme et probablement que le consommateur en paiera la note.
Les sous-payés de l’alimentation

Points de vue

Les sous-payés de l’alimentation

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
POINT DE VUE / Presque tout le monde convient que les employés en épicerie devraient gagner un meilleur salaire, surtout durant une pandémie. Au Canada, leur tarif horaire oscille autour de 15$ l’heure. Les nouveaux employés reçoivent environ 13$ l’heure, tandis que les mieux payés gagnent près de 50 000$ annuellement, soit environ 25$ l’heure.
Les bouchers de laboratoire

Collaborateurs

Les bouchers de laboratoire

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE /Depuis des milliers d’années, les humains doivent tuer des animaux pour manger de la viande. Toutefois, au sein de la République de Singapour ce n’est plus le cas ! La viande synthétique devient légale dans la cité État.
Le calme dans un marché en transition

Collaborateurs

Le calme dans un marché en transition

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / Les chiffres des ventes alimentaires cet automne nous offrent un portrait assez clair de ce qui se passe en magasin. Les consommateurs achètent beaucoup, mais le scénario du mois de mars et avril ne se répète tout simplement pas. Contrairement au printemps, un récent rapport de Nielsen sur les ventes des fournisseurs de produits alimentaires nous indique qu’il n’y a pas d’achat de panique, loin de là.
Les commandes de repas en ligne ont la cote

Collaborateurs

Les commandes de repas en ligne ont la cote

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / Le monde est virtuel, carrément. De plus en plus, et surtout depuis le début de la pandémie, les consommateurs dépensent de plus en plus en ligne. Pendant que les ventes chez Goodfood augmentaient de 77% au dernier trimestre, les ventes en ligne chez Loblaw étaient aussi en hausse de 175%. Les ventes alimentaires explosent partout.
Quand une promenade n’est pas qu'une simple promenade

Collaborateurs

Quand une promenade n’est pas qu'une simple promenade

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Apparemment, les faux trajets des gens qui travaillent à la maison gagnent en popularité. Selon des spécialistes en ressources humaines, certaines personnes vont se promener en voiture avant de commencer leur journée de travail à la maison ou au moment de prendre une pause afin d’établir une certaine routine quotidienne. Incroyable, quand même. Peu de chiffres à l’appui, mais une suggestion qui fait réfléchir.
Le paradoxe de l’achat local

Collaborateurs

Le paradoxe de l’achat local

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / L’effet de la pandémie sur la chaîne d’approvisionnement alimentaire a poussé les gouvernements, incluant celui du Québec, à considérer l’autonomie alimentaire comme une priorité et à examiner davantage les chaînes d’approvisionnement locales. De surcroît, une récente étude a évalué la volonté des consommateurs de payer davantage pour des aliments cultivés localement ainsi que leurs perceptions des cultures en serre, entre autres. Le rapport publié par l’Université Dalhousie tentait aussi d’identifier les facteurs considérés par les gens lors de l’achat de denrées, les endroits où ces denrées sont cultivées et le degré d’importance des fruits et légumes dans leur alimentation.
Pénurie de main-d’œuvre = pénurie alimentaire?

Collaborateurs

Pénurie de main-d’œuvre = pénurie alimentaire?

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / Les données sur le marché de l’emploi du mois de septembre, publiées récemment par Statistique Canada, nous rassurent. L’emploi au pays a progressé en septembre, avec la création de 378 000 postes, principalement à temps plein. Ce rebond important en septembre a ramené l’emploi à 720 000, près du niveau d’avant la pandémie. Visiblement, avec les enfants de retour à l’école, l’économie reprend son aplomb. Nous sommes loin de la coupe aux lèvres, mais certains signes nous encouragent.
Les malheurs de Subway

Collaborateurs

Les malheurs de Subway

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / La COVID-19 a porté un dur coup à la restauration, on le sait bien. Mais pour les restaurants Subway, rien ne va plus. Subway est la plus grande chaîne de restauration au monde avec près de 42 000 établissements, plus que Starbucks et McDonald’s. Mais la chaîne rétrécit rapidement. Elle éprouvait déjà des difficultés avant la pandémie avec la fermeture de plusieurs milliers de restaurants en Amérique du Nord; une multitude de ses franchisés ne survivront pas à l’après-COVID. Et voilà que d’autres problèmes s’acharnent sur Subway.
Sucre et beurre d’arachides

Collaborateurs

Sucre et beurre d’arachides

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
COMMENTAIRE / Chaque mois, Statistique Canada nous rappelle que la vie coûte cher. Le secteur de l’alimentation présente une situation particulière depuis les deux dernières décennies. Selon l’agence fédérale, le prix du panier d’épicerie a augmenté d’environ 240 % depuis 2000. Certains vont croire qu’un tel pourcentage est tout à fait normal compte tenu de l’effet de l’inflation. Possible, mais le coût général pour les autres produits et services n’a pas subi la même hausse depuis 20 ans.
La Californie brûle et notre laitue aussi

Collaborateurs

La Californie brûle et notre laitue aussi

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRE / La Californie brûle. Même si la grande majorité du territoire affecté par les feux n’est pas lié à l’agriculture, l’intense fumée pourrait endommager plusieurs récoltes. Pour le Canada, à l’aube de l’automne, les feux californiens pourraient affecter notre offre alimentaire pour les prochains mois. À l’instar des problèmes de production maraîchère qu’ont éprouvés certains producteurs canadiens cet été, ce n’est certainement pas une bonne nouvelle.
La restauration agonise depuis mars

Collaborateurs

La restauration agonise depuis mars

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COLLABORATEURS / Jusqu’à présent, environ 25 % des restaurants au pays ont fermé leurs portes pour la saison et peut-être pour de bon. La Chambre de commerce du Canada s’attend à ce que 60 % des restaurants ferment définitivement d’ici novembre. Même si une telle prévision peut sembler excessive, avec l’automne qui arrive, il y a de quoi s’inquiéter pour ce secteur qui agonise depuis mars.
La peur et le gaspillage alimentaire

Collaborateurs

La peur et le gaspillage alimentaire

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur en distribution et politiques agroalimentaires, Université Dalhousie
COMMENTAIRES / Le gaspillage alimentaire à la maison cumule des frais cruellement invisibles. Pour nous tous, c’est une facture qui n’arrive jamais, mais que l’on doit acquitter chaque jour. Avant la pandémie, chaque ménage canadien gaspillait environ 140 kilos de nourriture par année, soit l’équivalent d’environ 1766 $, jetés à la poubelle ou compostés. Dans le contexte actuel où l’inflation alimentaire dépasse 3 %, payer de la nourriture carrément pour rien est insensé. On le sait tous, mais notre vie de nomade nous pousse à agir ainsi.