Des gourganes

Une petite recette... pour faire changement !

LA VOIX DES LECTEURS / Il m’arrive à l’occasion d’écrire des lettres d’opinion dans ce journal mais comme aujourd’hui c’est l’été, période de vacances et surtout que plusieurs légumes frais du Québec arrivent sur les tablettes des marchés, j’ai décidé de vous parler d’un de ces légumes méconnus dans le sud du Québec, la gourgane.

Mieux connue au Saguenay Lac St-Jean et dans Charlevoix, elle est surtout préparée en soupe. Étant originaire du Saguenay, je vous propose une recette de cette soupe qui a été transmise de génération en génération. Même mon épouse — qui était une Gaspésienne — l’avait adoptée, mais accompagnée d’un bon filet de morue.

Il m’est arrivé ici à Granby de me faire interpeller par une dame qui trouvait bizarre que mon panier d’épicerie soit presque rempli de ces gourganes. Elle m’a demandé ce que je faisais avec toutes ces gourganes et en cheminant lentement vers la caisse, j’ai eu le temps de lui donner la recette. Elle est retournée en chercher me promettant de l’essayer. Je n’ai pas vérifié si Ricardo a déjà traité de ce légume, mais je préfère vous donner l’original. Cette recette requiert des gourganes écossées, donc calculer 1 kilogramme de gousses pour obtenir 2 tasses (300 grammes) de gourganes écossées. Les écosser peu avant l’utilisation pour éviter qu’elles noircissent.

Ingrédients pour la soupe aux gourganes :

1 oignon haché finement

2 gousses d’ail hachées finement

2 tasses de gourganes écossées

1 carotte hachée finement

1/4 tasse d’orge perlée

1 c. à soupe d’huile de canola

2 tasses de bouillon de poulet

2 tasses d’eau

1 c. à thé de sarriette séchée

75 g de lard salé viandé

Sel et poivre au goût

1. Préparer les légumes.

2. Chauffer l’huile dans une casserole ou marmite à feu moyen. Faire revenir l’oignon et l’ail jusqu’à l’attendrissement, soit environ 3 ou 4 minutes. Ajouter le bouillon et l’eau et porter à ébullition. Ajouter les gourganes, la sarriette, la carotte et le lard salé, sel et poivre. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter jusqu’à ce que les gourganes soient cuites « al dente », soit entre 1 heure et 1 heure 30, selon la grosseur et la fraîcheur des gourganes.

3. Retirer le lard salé pour ne garder que la viande déchiquetée en petits morceaux et ajouter l’orge, porter de nouveau à ébullition. Continuer à mijoter à couvert jusqu’à ce que l’orge soit tendre, environ 45 minutes. Attention, car l’orge absorbe le bouillon.

4. Vérifier l’assaisonnement. Si la soupe est trop épaisse à votre goût, la diluer en y ajoutant du bouillon ou de l’eau.

En terminant, si un jour Michel Barrette essaie de vous faire croire qu’au Saguenay on coupe les bleuets en tranches pour en faire des desserts, c’est complètement faux et exagéré. Par contre, il faut se munir d’une échelle pour les cueillir.

Yvon Lavoie - Granby