Une nomination critiquée

Il faut avouer que ce fut long et coûteux de clore le dossier de Mme Lise Thibeault. Mais qu'en est-il de celui de la princesse venue d'Haïti qui est passée rapidement de souverainiste à fédéraliste à internationaliste ou tout simplement carriériste? Celle-là même qui, comme gouverneure générale, s'amusait à ridiculiser les Québécois par l'intermédiaire de son ex-collègue de Radio-Canada, Jean-René Dufort.
Aujourd'hui, ce que j'aimerais savoir, c'est combien il en a coûté au gouvernement fédéral pour toutes les réceptions, cocktails, représentations de toutes sortes pour qu'elle obtienne le poste qu'elle occupe maintenant. À ce titre, je vous invite à relire la chronique de Mme Lysianne Gagnon au sujet de la justesse de cette nomination.
Yvon Lavoie
Granby