Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée

Une élection référendaire sans référendum

On vient de voir le gouvernement libéral en préparation préélectorale se débarrasser des actions toxiques. Des horizons verdoyants budgétaires en vue et des électeurs presque immunisés par l'exposition à une corruption systémique obligeront le Parti Québécois à offrir des idées fortes, claires et cohérentes.
Il doit prendre les devants pour que le thème de la campagne électorale qui inéluctablement sera d'associer le PQ à l'indépendance soit vrai.
Une élection référendaire sans référendum prend de front le sujet et désensibilise en exposant les électeurs à un gouvernement indépendantiste sans danger pour quatre (4) ans. On le fait pour les peurs liées à l'avion. Il suffit le plus souvent d'expliquer le fonctionnement d'un avion et de regarder les statistiques. Si c'est bon pour pitou ...
L'engagement fort de faire la promotion de son projet sans référendum et contrer la partisanerie des radios canadiennes avec notre argent le rendra cohérent partout, et les craintes amoindries.
Michel Blondin
Militant du Parti québécois
Brome-Missisquoi