Une dépense qui vaut son pesant d'or

On entend beaucoup d'histoires tragiques et une pléiade de mauvaises nouvelles dans les médias, mais tout récemment, j'ai été le témoin privilégié d'un incident qui aurait pu avoir aussi une bien triste fin, si ça n'avait pas été de la persévérance et le sang-froid de certains individus. Par un beau soir de hockey entre «chums» à l'aréna à Granby, mon coéquipier s'est effondré sur le sol du vestiaire entre deux périodes, terrassé d'un malaise au coeur. En quelques secondes, les gens ont réagi et pris en charge la situation. Il faut réaliser que les astres étaient alignés et que tout s'est passé rapidement et dans l'ordre, mais malgré l'efficience et le sang froid des gens en place, on réalise qu'ils avaient l'équipement nécessaire à leur disposition. Or, il y a un peu plus de deux ans, le centre sportif Léonard-Grondin, sur la recommandation du directeur général de Granby Multi-Sports Yves Deslongchamps et appuyé par la majorité des membres du conseil d'administration, se dotait de cet équipement, soit un défibrillateur. «Ces appareils...» nous avait-il dit, «on espère jamais avoir à s'en servir, mais... ça sauve des vies!»
Inutile de dire que la dépense d'environ 2000 $ à l'époque vaut aujourd'hui tout son pesant d'or. Félicitations à tous les gens, qui de près ou de loin, ont contribué à sauver une vie!
Éric Bouchard
Vice-président Granby Multi-Sports
Granby