Le premier ministre François Legault.
Le premier ministre François Legault.

Un résidant inquiet et exaspéré

LA VOIX DES LECTEURS / À ce jour, je trouve que M. Legault a fait un excellent travail. Mais là, il s’approche dangereusement des portes du La La La Land. Il est peut-être vrai que la majorité des Québécois respectent les consignes. Cependant, il y a encore beaucoup de personnes, beaucoup trop, qui font juste à leur tête avec un non-respect des consignes de quarantaine, de rassemblements et de déplacements.

Je ne parle pas ici de ouï-dire, mais de choses que je constate tous les jours lors de ma marche dans les rues de Sutton.

Samedi matin, je croisais des résidences secondaires avec plusieurs autos stationnées en devanture. Aujourd’hui, ces mêmes résidences sont désertes.

Je dois préciser que je suis aussi particulièrement exaspère par les résidants permanents qui reviennent de voyage et qui ne respectent pas les consignes de quarantaine. Ça devient de plus en plus difficile de résister à la tentation de la délation.

ll serait temps que M. Legault embraye pour passer aux mesures coercitives. Du moins, il est temps qu’il durcisse le ton. Le stade des «idéalement...», «on aimerait que...», et «si possible.. » est révolu. Nous allons nous en sortir avec le moins de dommage possible seulement si la majorité (ou presque) des Québécois pousse dans la même direction.

Ronald Morris

Sutton