Un peu de rigueur, svp!

Tout le monde est d'accord pour affirmer qu'une fausseté, même si elle est répétée 10 fois, ne devient pas une vérité. Aujourd'hui j'aimerais ajouter que même si cette fausseté est reprise dans une chronique de Pascal Faucher, elle ne devient pas non plus une vérité.
Tout le monde est d'accord pour affirmer qu'une fausseté, même si elle est répétée 10 fois, ne devient pas une vérité. Aujourd'hui j'aimerais ajouter que même si cette fausseté est reprise dans une chronique de Pascal Faucher, elle ne devient pas non plus une vérité.
Dans sa chronique du samedi 12 décembre, il parle de l'entrevue de Daniel Pinard à Tout le monde en parle comme d'un «bijou de lucidité» et reprend les paroles de ce dernier à l'effet que seulement 9 % des jeunes de moins de 30 ans sont encore indépendantistes.
Au lieu de reproduire à l'aveuglette ces chiffres venus d'on ne sait où, monsieur Faucher aurait dû faire preuve d'un peu de rigueur intellectuelle ou de curiosité journalistique pour se rendre compte que la réalité est tout autre.
Le soir même, Jean-Marc Léger de la maison de sondage Léger disait ceci «Contrairement à l'affirmation de Daniel Pinard à Tout le monde en parle, 42 % des 18-24 ans se disent souverainistes et non pas 9 %»
Une simple recherche sur les sites internet des maisons de sondage CROP ou Léger lui aurait permis de constater que la souveraineté du Québec obtient toujours l'appui de plus ou moins 40 % de la population y compris les jeunes.
C'est bien d'avoir du front tout le tour de la tête comme titre de chronique, mais il faut aussi un petit quelque chose à l'intérieur de cette tête comme de l'intégrité journalistique et un minimum de rigueur pour éviter de répandre des faussetés inutilement.
 
Mario Blanchard,
président du Parti Québécois de Granby,
Saint-Paul-d'Abbotsford