Un CPE à Brigham? Pour qui et à quel prix?

La municipalité de Brigham, il y a quatre ans, a eu une idée : une garderie. Les libéraux provinciaux ont par la suite pris le pouvoir et ont changé les règles du jeu... Ce qui change tout pour ce genre de projet...
Premièrement, imputer la « campagne du non » à un seul homme (celui-là même qui a eu l'idée originale) est vraiment sous-estimer les citoyens qui ont une opinion contre le projet. Les élus tentent de trouver des coupables plutôt que de faire leur devoir d'élu, soit de représenter, écouter et répondre à TOUS les citoyens. 
La municipalité de Brigham n'a jamais été en mesure de fournir les chiffres officiels en rapport avec le projet. Le montant de la location, la durée du bail, la responsabilité des dépenses d'entretien et de mise à niveau, et l'usure prématurée des installations existantes restent très nébuleux.
Tous les élus ont reçu, il y a environ un mois, une liste de 21 questions des citoyens auxquelles nous n'avons reçu aucune réponse. Pendant ce temps, la municipalité tergiverse sur une possible salle communautaire, mais toujours sans connaître son coût...
La légitimité d'être contre le projet réside dans l'ignorance du Conseil sur l'aspect financier du projet. Par contre, un conseiller a dit ne pas pouvoir aller contre le projet à cause du manque d'information ? La Municipalité n'a fourni qu'une ébauche risible des dépenses du projet et demande notre confiance. Que nos élus fournissent des réponses valables chiffrées.
Il est à noter qu'il est présentement impossible de savoir qui représente la municipalité dans les négos entre le Ministère et le CPE, ce qui explique peut-être l'absence d'info chronique. Même le conseiller Dunn a écrit sur Facebook : « nous avons besoin d'un bail gagnant/gagnant et pour l'instant il n'y a rien de final. Avec un bail (à) présenté aux citoyens, il sera plus facile de comprendre ». Donc, pour l'instant, on construit sur des suppositions, rien d'officiellement présenté...
De plus, savons-nous si le CPE sera plein pendant 25 ans ? Combien d'écoles ont fermé/rouvert depuis 25 ans ? Le cycle démographique va continuer d'évoluer. Qui garantira le bail sur 25 ans ? 
Le Conseil de Ville veut carte blanche et un chèque en blanc pour bâtir un édifice qui hébergera une garderie qui risque d'être utilisée en bonne partie par des gens de l'extérieur qui sont de passage dans la ville ou qui sont déjà de Brigham... De l'aveu de l'ex-DG, Jean-François Grandmont : « C'est ouvert à l'ensemble des familles de la région. Nous sommes une ville centrale et beaucoup de gens empruntent la rue des Érables. Une personne qui habite à Farnham et qui travaille à Bromont pourrait laisser son enfant en chemin ».
Pourtant, l'argument de vente principal de la Ville pour motiver ce projet est que nous allons attirer de nouvelles familles donc plus de taxes... Une garderie, on la choisit le plus près possible de notre travail de façon à pouvoir passer prendre nos enfants rapidement après le travail sans avoir peur d'arriver en retard ! De plus, s'inscrire pour obtenir une place dans une garderie spécifique ne garantit en rien une place, donc on ne choisit pas sa ville sur cette possibilité du tout... 
Le projet « sans chiffres officiels » de la ville est le plus grand obstacle à ce projet, et NON LA PEUR... Parlant peur, j'aimerais rappeler aux élus que vous êtes là pour nous écouter et nous représenter, pas pour nous museler et nous ridiculiser dans les journaux. Si vous voulez des gens en faveur du projet, ayez et donnez un dossier complet aux citoyens.
Les tenants du pour, eux, émettent des commentaires (j'appuie CPE Brigham sur Facebook) du genre : « Il reste à savoir la moyenne d'âge de ceux qui ont voté ». OK...Nous payons tous nos taxes peu importe l'âge, je crois... Ou encore : « Il me semble qu'avoir un CPE dans sa communauté, ça aide à attirer de nouveaux venus dans votre municipalité, il y a des gens qui ne comprennent pas ça. » Effectivement, mais de passage matin et soir, sans s'installer et sans payer de taxes, tel que cité plus haut par l'ex-DG, M. Grandmont pourtant pour le projet. 
Il est aussi écrit : « Nos élus nous ont promis une dette le plus proche de zéro, alors pourquoi ne pourrait-on pas leur faire confiance dans leurs actions ? » Parce que cette promesse n'est pas accompagnée de chiffres, ils ne les ont pas encore. Si on veut être pour, ça me va, mais chiffre à l'appui et sans faux prétexte.
Au début, on donnait un terrain pour avoir une garderie pour nos résidents. Ça avait plus de sens. Maintenant, on tente de nous faire croire que nous aurons un avantage concurrentiel pour attirer de nouveaux citoyens alors que toutes les villes environnantes en ont un et que les listes d'attentes diminuent...
Sérieusement, tentez d'emprunter sous ces conditions dans une banque pour voir ce que quelqu'un de qualifié en administration­ vous répondra.
Eric Guilbeault,
père de quatre enfants 
Brigham