Michel Duchesneau
Michel Duchesneau

Tomber de Charybde en Scylla *

LA VOIX DES LECTEURS / Quelle audace, que dis-je quelle arrogance. Moins de 24 heures après que la Ville de Granby eut annoncé une poursuite à son égard, voici que l’ancien maire Michel Duchesneau nous annonçait qu’il serait candidat à la mairie en 2021.

Ce faisant, il prend bien soin de mettre la pression sur le maire sortant qui s’est fait élire sur un «dernier mandat», mais qui aujourd’hui jongle ouvertement avec l’idée de se présenter à sa propre succession. Faut-il seulement se rappeler la poignée de main entre les deux «protagonistes» lors de la victoire de Bonin en 2013? Avons-nous là un scénario de simple passation des pouvoirs où les Granbyens jouent le rôle de dupes?

Ce qui choque le plus selon moi, c’est que dans une année COVID, où une pandémie met à mal des pans déjà fragiles de notre économie comme les commerces de proximité, où le digital et les emplois de haut niveau prennent le dessus, nous avons un candidat maire qui nous parle de... bitume et de circulation.

Les premiers sujets de Duchesneau ne sont pas l’environnement (coupe d’arbres quelqu’un?), la pauvreté galopante du centre de Granby, le manque d’accès aux loisirs pour les familles ou encore les itinérants que l’on ne peut plus se refuser de voir. Non, on parle de trous dans la chaussée et de circulation. Pour la modernité, on repassera.

Certains vanteront sa période «sans déficit». Gardez bien en tête que les deux choses les plus faciles pour les politicailleux c’est de dire oui à tout le monde, faisant fi de la dette, ou dire non à tout le monde et laisser les infrastructures se dégrader et ne rien offrir. Entre les deux, les vrais hommes et femmes politiques sont capables de dire non à des projets qui seraient appréciés, mais coûteux, et dire oui à des projets impopulaires, mais nécessaires pour une vision à long terme, tout en respectant la capacité de payer des concitoyens.

Il est grand temps que Granby opte pour autre chose que l’instabilité ou un retour vers un passé facile, mais déconstructif. Nous avons un leadership à assumer dans la région, et même au Québec, il nous faut prendre notre place et ne pas se contenter de demi-mesure.

* Dans la mythologie grecque, Charybde et Scylla étaient deux monstres et lorsque vous étiez en mesure d’échapper au premier, inexorablement vous étiez avalé par le deuxième.

Francis Lepage

Granby