Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Stoppons le harcèlement au sein des conseils municipaux

Article réservé aux abonnés
LA VOIX DES LECTEURS / Je souhaite réellement que nos élus feront une lecture attentive des faits exposés dans La Voix de l’Est concernant le climat toxique au sein de nombreux conseils municipaux, et que cela changera l’approche faite en séance et hors séance.

Je souhaite ne plus voir, après cette lecture : du harcèlement, des propos diffamatoires et gratuits, trop souvent non fondés et un partage de commentaires vexants, de vocabulaire limité et désobligeant qui relaie des opinions personnelles sans substance et des remarques rabaissantes.

Je souhaite même que la proposition de règlement refusé le mois dernier sur une nouvelle éthique et déontologie voie le jour, avant les prochaines élections. Cela aiderait les élus ou futurs élus à prendre une place dans un climat plus agréable et plus harmonieux.

Un élu qui veut se représenter devrait favoriser ce climat pour les prochaines élections de novembre, ou à tout le moins laisser en héritage avant son départ une vision de ce que devrait être un climat sain pour les élus. Quitter le conseil sans s’acquitter de cette tâche mérite que l’élu actuel ne se représente pas parce que sa place n’est pas là !

Merci de lire attentivement les éléments soulevés par la journaliste Marie-Ève Martel de La Voix de l’Est, merci pour ses recherches et implications à faire ressortir ce qui mérite d’être réajusté dans le comportement d’élus pas seulement d’ici à Abercorn, mais aussi dans d’autres municipalités.

À lire aussi

Élus d’ici, pensez-y si vous voulez vous représenter ! Et pensez-y encore plus si vous ne voulez pas revenir comme élu en novembre ! Il vous appartient de laisser une meilleure image que celle d’un drapeau qui suit le vent ! Ne permettez pas un laisser-aller jusqu’en novembre 2021 !

Est-ce que c’est ce genre de vote fait à la dernière séance du 5 avril que vous désirez comme éthique et déontologie ? Plusieurs citoyens n’ont pas compris pourquoi le vote a été dans le sens de ne rien faire. Au minimum, proposer des modifications justifiées aurait laissé une image d’élus ayant à cœur leurs responsabilités de créer un climat sain, des échanges constructifs, des actions responsables et de mieux encadrer ce qui est véhiculé sur les archives destinées à nos citoyens.

N.B. : Je suis un peu tanné de voir des insultes et des propos qui n’ont pas leur place en séance ou en caucus, incluant les textos, les courriels et les messages Facebook. Un moment donné, assez c’est assez.

François Cusson

Abercorn