Le maire de Saint-Armand, Réal Pelletier, est décédé le 8 juin dernier.

Réal Pelletier, un maire hors du commun!

Réal était un maire très particulier. Éternel boute-en-train et bon vivant, il avait cette capacité innée de bien faire la part des choses lors de décisions impliquant directement la qualité de vie des citoyens de Saint-Armand, et chaque fois avec le plus grand des sérieux. Un souci constant de donner le meilleur de lui-même pour mieux donner aux citoyens de sa municipalité.
Oui, je dis bien SA municipalité, car il la traitait comme si elle lui appartenait. L'expression « gérer en bon père de famille » lui allait comme un gant. Il était toujours chaleureux, mais indéniablement ferme et juste dans ses décisions.
Je l'ai côtoyé non seulement en tant que conseiller municipal, mais aussi en tant qu'ami. Quand il passait devant chez moi pour aller soigner ses chevaux, il se faisait un devoir de s'arrêter parfois pour piquer une jasette, voir comment ça allait et bien souvent pour nous donner un coup de pouce pour couper un arbre, transporter du bois, nous sortir d'une bordée de neige avec son tracteur.
C'était un homme d'une grande générosité toujours prêt à aider son voisin ou un ami. Il me manque déjà beaucoup. J'écris ses lignes et j'ai encore le coeur « gros ».
La dernière fois que je l'ai rencontré (c'était à la mi-mai, je crois), bien qu'il fût au repos depuis quelques semaines, il est venu s'assoir sur la galerie avant avec moi. Après quelques échanges familiers, la discussion a rapidement porté sur les dossiers en cours qu'il tenait à terminer pour le bien de ses citoyens. Je n'en revenais pas, même à l'écart, il avait encore en tête de prendre soin des gens de sa municipalité.
Lors de cette dernière rencontre, il a mentionné trois dossiers spécifiques : Internet haute vitesse, le développement économique et le restaurant récemment acheté. Il était très soucieux de la concrétisation du dossier d'Internet haute vitesse sur fibre optique. Il m'avait souligné qu'il était un peu déçu de sa performance et qu'il espérait que le projet se réalise quand même. Je lui avais confirmé d'ailleurs que celui-ci allait très bien et que les étapes s'enchaînaient de façon très positive. Ça n'a pas semblé le rassurer.
Pour le développement économique, il était convaincu que le projet en cours à la MRC pour la réalisation d'un parc d'entreprises à Saint-Armand pourrait créer des emplois et favoriser la venue de jeunes familles permettant ainsi de garder notre école ouverte et d'attirer de nouveaux commerces de proximité, le tout à un coût raisonnable. Il était inquiet du développement en cours dans ce dossier du fait que certains membres du conseil n'étaient pas trop chauds à cette idée pourtant prometteuse.
Finalement, quant au dossier du restaurant du secteur de Philipsburg, il constatait avec amertume que les coûts de rénovations de cette bâtisse devenaient hors de contrôle et il m'avait fait part qu'il était préférable de vendre le resto dès que possible afin de freiner les dépenses sans cesse croissantes qu'assumaient les contribuables. Il m'avait dit que lors d'une rencontre qu'il avait eue avec le locataire, celui-ci était prêt à acheter et qu'ainsi on rentrerait dans notre argent avant que cette histoire devienne un gouffre financier. 
Je considère cette rencontre un peu comme ses dernières volontés en tant que maire de Saint-Armand. C'est pourquoi je me suis dit, par respect pour lui, qu'il fallait faire tout ce qui est possible afin d'honorer sa mémoire politique et de réaliser ses aspirations pour le bien de tous. 
En terminant, mon impression profonde est qu'il laissera à chacun de nous un souvenir permanent d'une expérience de rencontre agréable et mémorable avec un personnage hors du commun. Salut Réal !
Daniel Boucher
Conseiller municipal à Saint-Armand