Récemment, la Ville de Granby annonçait avec fierté l’acquisition d’un terrain au Mont-Sacré-Coeur.
Récemment, la Ville de Granby annonçait avec fierté l’acquisition d’un terrain au Mont-Sacré-Coeur.

Qui a fait un coup fumant?

LA VOIX DES LECTEURS / Récemment, la Ville de Granby annonçait avec fierté l’acquisition d’un terrain au Mont-Sacré-Coeur. «C’est un des coups les plus fumants qu’un conseil de Ville n’a pas faits depuis longtemps», déclarait d’ailleurs le maire Bonin.

Acquis au prix réel de 2,75 millions $ (la Ville nous dit 2,27 millions), le terrain d’une superficie de moins de 19 hectares (la Ville parle de 35,96 hectares) a été payé trop cher. Même beaucoup trop cher.

En effet, que vaut un terrain sur lequel on ne peut construire aucune habitation, aucun commerce , aucune usine, puisqu’il est en quelque sorte protégé par le zonage?

Ce terrain est zoné INSTITUTIONNEL. Seulement la construction d´église, d’école, de cégep, d’université, d’édifice municipal, etc. y est permise. À moins que le conseil municipal change le zonage, la valeur du terrain est réduite considérablement.

Quand l’administration municipale dit que cette acquisition avait pour but de protéger ce terrain , c’est une demi-vérité. Il faut savoir que dans les faits, il était déjà protégé par son zonage et que ce n’était qu’une question de temps pour que la Ville puisse l’acheter à un prix plus décent, s’il y avait nécessité de le faire évidemment.

Une évaluation professionnelle basée sur la réalité du zonage viendrait jeter un éclairage plus réaliste du juste prix que la Ville aurait dû payer. Mon avis personnel est que la Ville a tout simplement payé 2 millions en trop.

Je ne possède pas la vérité évidemment, mais si j’avais raison, voici (pour paraphraser Guy A. Lepage) , la question qui tue: Qui a fait un coup fumant? L’administration municipale ou le Mont-Sacré-Cœur?

Michel Duchesneau
Granby