Préserver les écoles de cycles

Actuellement, la commission scolaire du Val-des-Cerfs serait, aux dires de monsieur Racine, un des derniers bastions d'écoles de cycles et c'est tant mieux ! Regrouper des jeunes, des adolescents et de jeunes adultes à l'intérieur d'une même bâtisse est, à mon sens, anti-­pédagogique, anti-réussite pro-intimidation, pro-taxage et c'est faire vivre à des jeunes de l'anonymat, de la solitude des regroupements non souhaitables sans parler de l'absence d'un lieu d'appartenance effectif.
Je ne suis même pas convaincue que de beaux laboratoires, une belle cafétéria et des corridors de flânage à l'heure du dîner et dans les alentours de l'école, soient garants de la réussite éducative. C'est peut-être plus facile de distribuer les tâches aux enseignants, de les faire chevaucher sur plusieurs degrés, de compléter leur tâche par une discipline non maîtrisée, mais qui leur assure une tâche pleine. C'est peut-être une économie d'échelle, mais j'en doute.
S'il faut repenser le plan de la réussite éducative, on le fera. C'est drôle, j'ai toujours pensé que la réussite éducative était au coeur de l'organisation scolaire. Ici à la CSVDC, on pense réorganisation de bâtisses, distribution d'élèves, transport scolaire. Il pourrait y avoir d'autres créneaux, comme le sport étude, concentration arts, etc., avancent les décideurs... Ce qui me frappe c'est le verbe au conditionnel.
L'ingrédient essentiel à la réussite scolaire passe par des liens significatifs entre les jeunes et leur enseignant. La transmission des connaissances dans un environnement d'usine, c'est à mon avis, pas mal plus risqué et tant et aussi longtemps que les enseignants et les administrateurs ne feront pas réellement équipe dans la transmission des valeurs véhiculées par leurs gestes, leurs paroles et leurs interventions et que les uns se limiteront à leur discipline et que les autres se consacreront à la réorganisation scolaire, il est fort à parier que le concept de réussite éducative sera encore une fois un beau discours.
Danielle Paquette
Granby