L'auteure de cette lettre, Hattie Dittmann

Pourquoi la Ville n'écoute-t-elle pas ses citoyens?

Un an après la saga de la rue Léger au sujet de la piste multifonctionnelle, la grogne est toujours présente parmi les citoyens. Nous considérions que c'était une dépense inutile en plus de défigurer cette rue résidentielle où l'achalandage des cyclistes ou des piétons ne justifiait pas cette décision.
Depuis le début de juillet que la rue Léger est rouverte, je me fais un devoir d'aller marcher sur la piste régulièrement, soit en après-midi ou en début de soirée et je rencontre rarement des cyclistes ou des parents promenant leur enfant dans une poussette. Les gens que je rencontre sont les mêmes qu'avant l'installation de cette piste, il n'y en a pas plus, et ce, même dans la période de vacances.
Pourquoi la Ville n'écoute-t-elle pas ses citoyens, les payeurs de taxes ? Pour améliorer la ville, ce ne sont pas nécessairement des pistes cyclables qu'il faut, mais des rues bien entretenues, des trottoirs adéquats et les espaces pour cyclistes dans les endroits appropriés. L'argent utilisé pour ce projet aurait mieux servi à refaire la rue King qui en a tellement besoin comme beaucoup d'autres dans la ville. Il faut croire que le maire et ses conseillers n'ont pas les mêmes priorités que les citoyens 
J'espère que les résidents de Granby vont se manifester aux élections et demander d'être écoutés, d'être respectés et que la Ville mette les priorités à la bonne place.
Avant de mettre du beurre sur le pain, il faut acheter le pain.
Hattie Dittmann
Granby