Pour un Québec impliqué et averti

Le Québec est en pleine campagne électorale, moment où diverses idées s'affrontent dans le but d'élire le prochain gouvernement: ce sont les bases de la démocratie moderne. Toutefois, une grave maladie guette nos circonscriptions, je le crains. En effet, le 7 avril prochain, beaucoup trop de gens voteront pour ces députés, en place depuis des lunes, pour le fait même qu'ils font presque office d'institution au sein de leur communauté, ou encore pour ce parti qui, jadis a fait beaucoup, ou bien pour ce chef que l'on trouve si charismatique. Les idées se sont perdues et l'intérêt envers les campagnes s'effrite.
La démocratie représentative a un but simple, on s'entend fort bien: voter pour le représentant qui promeut nos valeurs et nos convictions, bref, ce candidat qui partage le plus notre vision du Québec. Cependant, lorsqu'on est aveuglé par l'une des prémisses ci-haut mentionnées, les élections perdent de leur sens démocratique. Car la démocratie, telle une science, nécessite un travail rigoureux de remise en question continu, et ce, à chaque exercice électoral. Car qu'on se le tienne pour dit, si vous ne prenez pas soin de votre pouvoir, d'autres vont s'en charger et, trop souvent, au détriment de vos intérêts.
En somme, je vous implore de vous informer avant d'aller porter votre choix aux urnes le 7 avril prochain. Ne votez pas en fonction des apparences des individus, ni de l'opinion que vous avez envers le charisme du chef: votez pour l'idéologie que les candidats représentent et les idées que les partis amènent. Informez-vous auprès de médias variés et analysez ces informations par rapport à vos convictions. Et si vous êtes vraiment chargés dans votre horaire, je vous recommande alors de faire la boussole électorale sur le site web de Radio-Canada: ça ne prendra que quelques minutes de votre temps et on vous suggéra un parti correspondant à vos idées. Faites cela et ainsi vous contribuerez à redonner vie à la démocratie; à la maintenir en santé. Car moi, ce dont je rêve, c'est d'un Québec où à chaque élection, on fait vivre la démocratie par des échanges d'idées, des débats et des réflexions. Un Québec impliqué et averti qui ne se laisse pas avoir par des couleurs vives et des discours vides, mais qui choisit et critique en pensant au bien-être de ces concitoyens et de ces futures générations de Québécoises et de Québécois.
Olivier Surprenant, 20 ans
Farnham