«Passage piétons — priorité aux piétons»

LA VOIX DES LECTEURSPar ce beau dimanche 6 septembre, à partir de Shefford, je me dirige en voiture vers Granby. Je ralentis évidemment à la vue de la limite de 50 km/h, affichée depuis quelque temps, ce qui est déjà une amélioration. En m’approchant donc de la piste cyclable l’Estriade, je vois beaucoup de cyclistes qui, sur leur vélo, traversent joyeusement, dans un sens comme dans l’autre.

Comme les suivants remarquent que je m’apprête à m’immobiliser, une bonne dizaine ne prennent pas la peine eux non plus de s’arrêter. Bref, aucun cycliste, sur une bonne trentaine au total, n’a «piétonné» en respect des indications sur le panneau électronique que lisent les automobilistes avant d’arriver à la traverse, et qu’on retrouve en titre de ce texte.

À mon retour, une heure plus tard, en direction de Shefford, je ralentis bien sûr à l’approche du soi-disant passage-piéton, et observe deux cyclistes qui roulent sans s’arrêter alors que les deux suivants, des gens plutôt âgés, prennent la peine de descendre de leur bicyclette et d’attendre que je sois complètement arrêté avant de «piétonner» pour traverser la 112.

Moi qui ai l’habitude de passer par là presque chaque jour, je peux dire que ce couple est exemplaire, et que dans l’ensemble, c’est une minorité des usagers de cette traverse qui sont à leur image.

Le message n’étant pas respecté — parce qu’à l’évidence, pour la majorité des cyclistes, ce message est l’obligation d’abord pour les automobilistes de s’arrêter, comme s’il s’agissait d’un arrêt obligatoire —, il en résulte une confusion qui peut éventuellement être la cause d’un accident.

Je relate ici que justement, il y a quelques jours, toujours à la vue de cyclistes qui roulent sur ce passage-piéton, je ralentis puis m’arrête, quelques cyclistes roulant toujours, mais l’auto derrière moi, surprise sans doute de mon arrêt car il n’y a aucun piéton, freine brusquement pour m’éviter.

Je n’ai pas aimé cette dernière situation, et devant ce que j’ai encore observé en ce dimanche, il me semble que pour améliorer la sécurité à la fois des cyclistes et des automobilistes, il faudrait, si on veut laisser le message en titre en vigueur, ajouter pour les automobilistes un panneau d’arrêt obligatoire à cet endroit, de part et d’autre de cette piste cyclable. Tant qu’à ralentir à 50 km/h dans ce secteur, ce ne sera pas pire d’arrêter complètement pour assurer la sécurité de tous et de toutes.

Mais si on veut ne pas entraver inutilement la fluidité de la circulation sur la 112, il faudrait pour éviter la confusion et améliorer la sécurité au moins modifier le message en titre qu’on retrouve sur le panneau électronique, qui s’adresse aux automobilistes, pour que celui-ci devienne plutôt : Bientôt la traverse — priorité à ses usagers.

Denis Forcier

Shefford