Où sont les taxis à Bromont ?

LA VOIX DES LECTEURS / Je reviens tout juste d’un séjour dans votre belle région. Nous avons passé une journée au spa et dans un gîte à sept minutes d’un bon resto où nous sommes allés souper. C’était mon anniversaire. J’ai eu 60 ans et cette sortie était un cadeau de ma belle-fille. La journée a été merveilleuse. On a même fêté ça avec des bulles ! Nous sommes des gens prudents et responsables, alors il n’était pas question de conduire.

Notre gentille hôte nous a donc proposé de nous déposer au resto. Tout était parfait. Un excellent souper dans un très bon restaurant de Bromont. À la fin du repas, je demande gentiment au serveur de nous appeler un taxi. Sa réponse : « Il n’y en a plus à Bromont ! »

Ben voyons, c’est une blague ! ? 

Non. C’est la panique ! On fait quoi ? Notre hôte n’était pas disponible pour le retour. Faire du pouce ? Ben voyons donc ! La seule option qui s’offrait à nous était d’appeler un taxi de Granby. Mais, semble-t-il, ils refusent parfois... 

Guerre de territoires ? Histoire de licence ? On s’en fout pas mal ! Finalement, ils acceptent de nous conduire, mais ils doivent repasser par Granby pour « être en loi ». 

La course nous a coûté 30 $.

Citoyens de Bromont, que faites-vous si votre auto tombe en panne ? Que font ceux qui n’ont pas de voiture et qui doivent se rendre à des rendez-vous importants ailleurs qu’à Bromont ? 

J’espère que votre municipalité règlera ce problème le plus tôt possible. Nous aurions aimé répéter notre petite soirée de filles tous les ans. Croyez-moi que si le problème persiste, nous opterons pour une autre destination.

Bromont n’est pourtant pas une République de bananes. Ça ressemblait dangereusement à ça dimanche dernier... 


Sylvie Noël 

Salaberry-de-Valleyfield