Madame la ministre Beauchamp, soyez conséquente dans vos engagements

Le 28 dernier, vous étiez dans le stationnement de la raffinerie Shell de Montréal pour déclarer votre appui aux travailleuses et travailleurs qui sont confrontés avec la possibilité de perdre leurs emplois. Pendant ce temps-là dans Brome-Missisquoi, nous attendons depuis le mois de décembre 2009 votre réponse à nos requêtes pour la tenue de Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE) quant au projet de la station de pompage à Dunham servant à inverser le flot de pétrole vers Portland, entre Montréal et les États-Unis.
L'inversion de cette portion de l'oléoduc est directement liée aux éventuelles pertes d'emplois à la raffinerie Shell. Le transport du pétrole brut canadien vers Portland va transférer nos emplois en raffinage aux États-Unis en plus de faire en sorte que l'Est du Canada, dont principalement le Québec, sera insécurisé en approvisionnement de sources de pétrole. Ceci dans un contexte actuel où Montréal n'a à sa disposition que deux semaines de réserves de pétrole.
 
Vous possédez le pouvoir et le devoir en tant que ministre de demander qu'une audience publique ait lieu afin de répondre aux inquiétudes des citoyens confrontés à un projet de station de pompage pour lequel le promoteur refuse de divulguer la raison de l'emplacement en amont du lac Davignon, source d'eau potable de la ville de Cowansville. Vous êtes autant engagée envers les citoyens de Brome-Missisquoi en ce sens qu'auprès des employés de la raffinerie Shell par rapport au risque de pertes d'emplois.
Ce n'est pas vrai que des ententes intergouvernementales vous empêchent d'autoriser un BAPE dans ce dossier: cette entente signée originalement par mon chef adjoint Thomas Mulcair ne fait qu'assurer qu'une étude fédérale aurait une représentativité québécoise dans sa composition. C'est aussi inexact que vous êtes tenue d'attendre la conclusion du Tribunal administratif du Québec quant à la contestation par un citoyen de la décision de la Commission de protection du territoire agricole qui sera entendue au mois d'août 2010. Tout au contraire, la population de Brome-Missisquoi demande un BAPE pendant que l'Assemblée nationale et la Chambre des communes siègent et que nos élus peuvent faire écho aux inquiétudes citoyennes dans les instances prévues pour ce faire.
En solidarité avec la population de Brome-Missisquoi et les travailleurs de la raffinerie Shell, veuillez respecter vos engagements en tant que ministre et autorisez un BAPE pour mettre de la lumière sur un projet qui est aussi questionnable d'un point de vue économique qu'environnemental.
Christelle Bogosta
candidate NPD Brome-Missisquoi