Ma poussée de boutons du matin

Eh oui, même à mon âge, en lisant les lettres d'opinion de La Voix de l'Est, on peut faire des boutons (au sens figuré, on s'entend...).
Je lisais ce matin la lettre de monsieur Richard Dubé. Il me semble qu'il chiale beaucoup celui-là.
Y a-t-il juste moi qu'il agace ? Il se présente aux séances du conseil, il prend presque toute la période de questions que pour s'entendre parler. Il fait un monologue long de 15 minutes, pour poser quoi, une question, et encore... Il termine la plupart du temps avec une recherche sur Internet qu'il a analysée à sa façon pour venir corroborer ses propos. Pourquoi avons-nous élu des conseillers ? Et pourquoi la Ville a-t-elle une équipe d'experts ? Ne devrions-nous pas tous faire des recherches Internet et faire évoluer notre ville à partir de nos recherches ? Plus besoin d'experts, seulement une poignée d'amateurs qui analysent des données et qui s'amusent à penser qu'ils peuvent tout régler à partir d'une lecture quelconque. À vous écouter ainsi parler, vous rendez-vous compte du ridicule ? Non, sûrement pas, puisque vous continuez toujours. Figurez-vous, mon cher monsieur, que moi, je fais mes mots croisés sur Internet et que je lis l'actualité. Vous devriez vous y mettre.
J'ai eu la chance de parler plus d'une fois à monsieur Pascal Bonin. Laissez-moi vous dire qu'il a du contenu et qu'il sait de quoi il parle. Je me suis justement amusée à lire les journaux des dernières années, comme vous j'imagine, et voyez-vous, moi j'ai trouvé du positif dans mes lectures, contrairement à vous.
Depuis qu'il est en poste, il a agrandi le cégep pour y mettre une technique en génie mécanique, il a agrandi le parc industriel pour y permettre l'installation de nouvelles entreprises telles que la nouvelle chaire de l'université de Sherbrooke, pour ne nommer que celle-là, il a rénové notre bibliothèque, il va construire un centre aquatique à moindre coût, puisqu'il a réussi à aller chercher des subventions. Il a dynamisé notre ville en y incluant des spectacles pour toutes les tranches d'âges. Même moi, j'y vais ! Je danse sous le chapiteau du parc Miner. Vous devriez venir. L'exercice adoucit les humeurs ! Même les jeunes ont eu leur propre spectacle. Et vous saurez que les statues géantes d'animaux qu'il a mises dans la ville attirent les visiteurs. Ma fille qui habite à l'extérieur de la ville a pris un malin plaisir à prendre mon petit-fils en photo avec ces gros animaux. Elle en a parlé à ses amis qui ont fait la même chose. Une belle publicité gratuite pour notre ville.
Je pourrais continuer d'énumérer jusqu'à demain les choses positives que monsieur Pascal Bonin a faites pour notre ville, mais voyez-vous, j'ai des mots croisés à terminer.
En passant, avant de dire de quelqu'un qu'il manque de contenu, commencez par vous regarder, car en revisionnant les séances du conseil de ville (eh oui, je les enregistre, on fait ça, les vieux), je n'ai pas trouvé en vous écoutant que vous aviez beaucoup de contenu. Dansez, monsieur Dubé, l'activité physique favorise l'humeur et stimule les neurones.
Marguerite Rushford
Granby