La bibliothèque Paul-O Trépanier, à Granby.

L'importance de notre bibliothèque

La bibliothèque Paul-O. Trépanier a reçu une cure de rajeunissement. Belle réalisation ! L'atmosphère qui s'en dégage incite à la lecture, à la recherche, au recueillement et à la détente intellectuelle. Il faut féliciter la Ville et les artisans de cette rénovation. Et l'idée d'y installer le sarcophage romain en pleine lumière est géniale.
Une seule interrogation : le rayonnage actuel pourra-t-il suffire à l'acquisition annuelle de nouvelles parutions ? Je sais que le prêt entre bibliothèques fonctionne, mais ça ne saurait remplacer la disponibilité de livres sur nos rayons. Une bibliothèque vaut ce que vaut sa collection. Devra-t-on toujours éliminer des oeuvres pour faire de la place aux nouveautés, comme on a fait l'an dernier ? 
J'en profite pour souligner l'apport important de Linda Laberge. Après de nombreuses années de labeur à la direction de la bibliothèque, elle nous a quittés. Nous n'oublierons pas sa contribution importante. Sa compétence, son professionnalisme et ses initiatives ont fait progresser la bibliothèque Paul-O. Trépanier de façon significative. Nous lui devons beaucoup. Que d'initiatives à son crédit : causeries, ateliers, séances de poésie, boites à livres dans la ville, lancements d'oeuvres des auteurs de la région, participation à plusieurs évènements culturels : semaine de la francophonie, journées de la culture, etc. ! Nous la regretterons sûrement. Nous souhaitons que la personne qui la remplacera saura maintenir le bon climat qui règne à la bibliothèque et que la population profitera à plein des nouveaux aménagements.
La bibliothèque, dans une ville grandissante comme la nôtre, c'est un élément des plus importants. 
Émile Roberge
Granby