Lettre à Stéphane Bédard

Bonjour Stéphane,
Tu dois sûrement te souvenir qu'avec ton père, nous t'avons initié à la vie politique. Aujourd'hui, je me permets donc de te dire que tes propos au sujet du premier ministre actuel m'ont profondément choqué et méritent des excuses auprès de celui-ci. Jamais Marc-André n'aurait fait de telles allégations au sujet d'un député élu.
Ne va pas croire que je suis devenu libéral, mais je préfère un gouvernement qui veut assainir les finances publiques à celui qui promet mer et monde quand il n'en a pas les moyens. Je suis toujours convaincu que la souveraineté du Québec pourra se faire le jour où nous aurons l'indépendance économique et financière.
 
Yvon Lavoie
Ex-président du comté Chicoutimi,
Granby