Comment les différents organismes se sont-ils procuré les listes de donateurs qui, généreusement, ont accepté d'envoyer à une ou deux reprises un don en argent ? Je l'ignore.

Les sollicitations pour les dons d'argent

Ma belle-mère, ma collaboratrice, mes voisins, moi-même et des milliers d'autres personnes bien sûr, sommes sollicités par Les artistes peintres de la bouche et du pied, Rêves d'enfants, Leucan, la Fédération canadienne de la faune, la Fondation du cancer du sein du Québec, l'Institut canadien pour les aveugles, la Fondation CHU Sainte-Justine et la liste des organismes de bienfaisance qui m'ont sollicité en contient une dizaine d'autres.
Plus les années passent plus nous sommes sollicités, et ce, plusieurs fois par année par les mêmes organismes. Comment se sont-ils procuré les listes de donateurs qui, généreusement, ont accepté d'envoyer à une ou deux reprises un don en argent ? Je l'ignore. Ces élans du coeur louables se traduisent aussi, après, par du harcèlement de la part d'autres organismes !
L'achat de ces listes est-elle frauduleuse ? Elle est au moins immorale !
Tous ces organismes dépensent, j'imagine, beaucoup d'argent pour l'envoi de toutes ces lettres de sollicitation et les nombreux produits qu'elles contiennent (calendriers, cartes de Noël, stylos, timbres décoratifs, etc...). Je crains que les salaires et les frais d'administration s'accaparent aussi d'un fort pourcentage de ces dons.
Bien sûr, la gestion douteuse de l'État des fonds publics et le manque de volonté de nos dirigeants quant à l'établissement d'une méthode équitable de redistribution de la richesse obligent les citoyens à créer eux-mêmes de multiples organismes venant en aide à leurs bénéficiaires. Et ils ont besoin de beaucoup d'argent. Cependant, je m'interroge sur l'efficacité réelle qu'apportent tous ces envois postaux qui finissent par agacer la population par leur surnombre.
Cela donne l'impression que tous ces organismes croient que nous sommes impatients de leur donner de notre argent ! À défaut de le faire, on se sentira coupable parce que l'enveloppe contient des cadeaux, dont des cartes de Noël qui, du reste, nous n'envoyons plus à personne. Certains organismes nous suggèrent même le montant du don en argent qu'ils espèrent recevoir... le précédent n'ayant pas été suffisant (sic !).
Et voilà que s'invitent maintenant au buffet, Covenant House et Cuso International. Ils s'invitent chez nous sans se présenter ni se faire connaitre.
Et encore des stylos et autres cartes de Noël...
Ne devrait-on pas favoriser les organismes de bienfaisance de notre région ? Par mon travail, je continuerai quotidiennement à proposer les dons planifiés par testament. À titre d'exemple, à La Fondation du centre hospitalier de Granby, La Fondation Jules Crevier, La Fondation Roger Talbot, S.O.S. Dépannage, La Fondation Au Diapason et aussi à ceux nommés plus haut.
Par testament notarié, lors de la planification successorale et testamentaire, le don en argent sera d'une somme plus importante et lors du règlement de la succession par le notaire, véritable spécialiste diplômé dans ce domaine, ce dernier obtiendra pour les héritiers les reçus fiscaux appropriés, consacrant ainsi une formule gagnant-gagnant.
Michel Brunet, notaire
Granby