Les mots de lecteurs de La Voix de l'Est

LA VOIX DES LECTEURS / Voici un aperçu des nombreux mots de lecteurs envoyés à La Voix de l'Est au cours des derniers jours.

J’espère de tout cœur que La Voix de l’Est survivra à ses déboires financiers. Granby et la région doivent avoir leur quotidien. Je pense évidemment à toutes les personnes qui y trouvent leur gagne-pain. Bon courage!

Lise Pomerleau

Je suis en faveur du maintien du journal La Voix de l’Est. En me levant le matin, avec un bon café, je lis La Voix de l’Est papier.

Jean-Yves Phaneuf

Pour l’unité de cette belle région, l’information est primordiale. 

Louise Senay - Granby

Je vous appuie! 

Richard Naud - Granby

Je suis de tout cœur avec l’équipe de La Voix de l’Est.  Je vous souhaite que tout se passe pour le mieux et que cette crise soit bientôt derrière vous.

Marie-Claude Gauthier - Festival international de la chanson de Granby (FICG)

Je suis abonné à La Voix de l’Est depuis au moins 25 ans et je souhaite pouvoir vous lire encore longtemps. C’est notre journal! Ne nous lâchez pas!

G. Prévost

Yes I read La Voix de l’Est every morning. It helped me to read French. I’m writing this in English to let you know that WE all support our local newspapers. Ne lâchez pas! On a vraiment un gros besoin des nouvelles de chez nous et de notre région.

Shirley Ann Mewett - Farnham

Je souhaite énormément que le journal continue son beau travail.

Réal Gélineau

Mes pensées sont avec l’équipe de La Voix de l’Est.  Ceci n’est que le processus pour mieux vous relancer.

Paul B. Goulet - Directeur général, Complexe sportif Artopex

Il n’y a qu’une façon d’assurer la survie de votre journal en tant que quotidien et ça passe par vous, pas par nous. VOUS devez être intéressants et compétitifs avec les autres sources d’information mises à notre distribution. Vous devez aussi être honnêtes. Les médias sont les premiers à pointer un doigt accusateur sur tout. Pointez donc ce même doigt vers vous quand vous avez le front de demander, et non exiger, le support des contribuables. 

Si les gens de la région ne sont pas intéressés à vous soutenir en s’abonnant en très grand nombre, pourquoi voulez-vous les forcer à payer en tant que contribuables? J’étais un abonné. Je vous ai quitté par dégoût de la pauvre qualité de vos reportages. J’en ai d’ailleurs gardé des exemples. 

Je souhaite voir La Voix de l’Est sans problèmes financiers. C’est toutefois à vous de le réaliser en revoyant le contenu de votre journal et non en devenant un fardeau pour les contribuables. Nous payons déjà assez. 

Edmond Ferenczi - Granby