Les coqs du dernier conseil municipal

Quel spectacle! Comme nous aurions ri s'il n'avait pas été question de nos sous. Les crêtes de deux coqs étaient d'un rouge vif.
La «piscine du maire» versus «la bécosse du maire». Au fait, ça coûte combien l'entretien journalier de cette bécosse immaculée? Juste comme cela, en passant dites-nous donc cela. Le maire Bonin devait être très content d'avoir mis son veston ce soir-là. Et ses jeans on ne les voit pas, alors... parce que monsieur Goulet a toujours été vêtu adéquatement lorsqu'il travaillait pour la mairie.  Nous avons entre autres appris que nous étions des voisins gonflables. Saint-Hyacinthe a ceci et pas nous? ? ? Hein? Pas nous! ! ! Taxons et ne soyons pas comme Saint-Césaire qui a une piscine de bas prix, nous, nous sommes importants alors, cela nous prend une piscine au moins à l'égale de celle de Saint-Hyacinthe.
Pourquoi juste 77 personnes sont allées signer au dernier registre? Pas parce qu'elles étaient d'accord nécessairement, mais parce qu'elles sont désabusées.
Les subventions par-ci, les subventions par-là... Qui paie ces subventions, au fait? Vous, les citoyens... (...) Du «fun» de même au conseil, gratuit à la télé... quelle belle fin de ce week-end radieux.
 
Pauline Hamel
Granby