Le golf Miner

Le golf Miner

Après avoir lu les articles concernant le golf Miner ces derniers jours, je me permettrai un dernier commentaire pour clore le sujet. Dans sa réponse à mes commentaires soi-disant farfelus, le conseiller Stéphane Giard nous fait une énumération des activités qui ont lieu pendant la saison (merci pour l'information), mais il semble que ce ne soit pas suffisant pour rentabiliser l'organisme. Ironiquement, on félicite le c.a. pour son travail remarquable (en référence à la conférence de presse du 8 juin). On a les honneurs faciles dans ce petit milieu.
Dans un autre article, l'ex-président du c.a. Richard Leduc nous mentionne sans détour qu'il a reçu en 2015 le message suivant du maire Pascal Bonin et de M. Giard. Je le cite : qu'un OSBL n'est pas là pour les profits, ni pour faire des pertes continuelles. Y comprenez-vous quelque chose ? Je me souviens que M. Bonin avait mentionné qu'une fois élu maire, il donnerait un sursis de deux ans à l'administration du golf Miner pour atteindre la rentabilité, pas pour créer un OSBL. Promesse non tenue, M. Bonin. On fait encore référence à la conférence de presse du 8 juin pour nous rappeler le travail remarquable de toutes les personnes qui gravitent autour du golf. 
Dans un article de sa rubrique « La page du Kid », Danny Gélinas n'a que des bons mots pour le D.G. et le surintendant du golf Miner. Une équipe du tonnerre, selon M. Gélinas. La rentabilité ne semble pas faire partie des critères pour mériter un tel honneur. Je constate que dans ce milieu, on carbure aux compliments et non aux rendements. Le D.G. Daniel Bernard mentionne qu'il est tanné d'avoir l'image de « club privé » ou d'un sport de bourgeois. M. Bernard, la balle est dans votre camp, c'est à vous et votre équipe de faire en sorte que les citoyens s'approprient le golf Miner. Votre compétiteur, le golf Les Cèdres, s'acquitte de cette tâche avec brio.
Dans un article de Denny O'Breham, on apprend que le golf Miner était rentable avant que la Ville en devienne propriétaire. Ce qui confirme que lorsqu'il y a des bureaucrates qui ne sont imputables de rien, ça nous conduit vers des résultats désastreux. La Ferme Héritage Miner en est un autre bel exemple.
Mes commentaires n'ont rien de personnel et je suis convaincu que toutes les personnes concernées sont de bonne foi, mais comme payeur de taxes, j'ai le droit d'exiger des rendements, pas des profits mirobolants, juste balancer les comptes serait acceptable.
Ce serait un plaisir pour moi de féliciter M. Bernard pour ses qualités de gestionnaire.
D'ici là, je souhaite une bonne saison de golf à tous les membres et non-membres du club de golf Miner.
Richard Dubé
Granby