Le 29 novembre, célébrez plutôt la Journée sans achat

LA VOIX DES LECTEURS / Tout le monde connaît, bien sûr, le Vendredi Fou, traduction française de l’expression «Black Friday». On ne peut ignorer cette tradition qui nous vient des États-Unis, puisque chaque année nous sommes bombardés de publicités à la fin du mois de novembre pour cet événement qui veut nous pousser à consommer. Mais saviez-vous que depuis plusieurs années, des citoyens ont décidé de faire contrepoids à cette course folle aux achats en célébrant plutôt une Journée sans achat ?

Cette Journée sans achat se veut un geste symbolique de résistance et nous invite à une réflexion sur nos habitudes de consommation et, malheureusement trop souvent, de surconsommation.

Les marchands sont infatigables à nous faire miroiter des aubaines supposément extraordinaires dont nous devons ABSOLUMENT profiter sur-le-champ.

WO minute! Prenons un temps d’arrêt pour nous questionner sur nos réels  besoins. Avons-nous vraiment besoin de tous ces objets que nous achetons, parfois de façon bien impulsive, sous l’emprise d’un marketing implacable?

Avec la planète qui s’épuise de plus en plus rapidement, chacun a le devoir de poser des gestes responsables. Saviez-vous que selon l’ONG Global Footprint Network, l’humanité utilise actuellement les ressources écologiques 1,75 fois plus vite que les capacités de régénération des écosystèmes?

En 2019, la journée de dépassement a été évaluée par cet organisme au 29 juillet. Cela veut dire qu’à cette date, nous avions déjà utilisé toutes les ressources naturelles que la Terre pouvait nous offrir. Et si la population mondiale consommait comme les Américains le font, c’est cinq planètes qu’il faudrait!

« Acheter, c’est voter », souligne Laure Waridel, écologiste bien connue. 

Notre pouvoir de consommateur est plus important que nous ne pourrions le croire. Devenons des consom-acteurs! Apprenons à faire des choix réfléchis et responsables. Évitons d’acheter ce dont nous n’avons pas besoin.

Organisons des échanges avec la famille, les amis ou les collègues de travail. Pensons à acheter usagé et le plus local possible: dans les friperies, au magasin général de SOS Dépannage, sur les sites Internet comme Kijiji, etc. 

Offrons des cadeaux plus personnalisés que nous confectionnerons nous-mêmes (une super recette de dessert, par exemple) ou encore offrons des services (comme du temps de gardiennage ou un massage) ou des activités (comme un spectacle ou une sortie) plutôt que des objets.

Je vous souhaite donc une Journée sans achat loin de la folie consumériste. 

Relaxez doucement en sirotant votre breuvage préféré, en vous offrant une pause solitaire ou en partageant un bon moment avec une personne qui vous est chère. 

Et prenez quelques instants pour réfléchir à ce qui est vraiment important et ce qui fait vraiment plaisir dans la vie. 

Lorraine Paquette

Shefford