L'aréna Guy-Nadeau, à Saint-Césaire

L'aréna Guy-Nadeau, une infrastructure essentielle

J'étais très heureux de constater dans les médias récemment que le conseil municipal de Saint-Césaire continue d'évaluer et d'analyser toutes les solutions possibles dans le dossier de l'aréna Guy-Nadeau. Je suis cependant fort déçu que les conseillers des municipalités voisines de Rougemont, Ange-Gardien et Saint-Paul-d'Abbottsford aient pris la décision de ne pas appuyer ni participer au projet.
Les infrastructures sportives dans une région doivent être considérées comme un investissement important pour la population et non pas comme une simple dépense au budget. C'est un outil de développement pour nos jeunes qui y apprennent les bases d'un sport, l'importance du travail d'équipe, le respect des autres, la persévérance et les plaisirs de la saine compétition.
Lorsqu'il s'agit de faire fonctionner le hockey et le patinage artistique, les bénévoles de la région travaillent en harmonie et contribuent à faire rayonner notre région. Pourquoi n'en serait-il pas ainsi au niveau de nos représentants au sein des conseils des quatre municipalités ?
Ce dossier d'aréna intermunicipalité devrait être remis à l'avant-plan et inscrit à l'agenda des prochaines réunions des conseils municipaux. Nos élus régionaux se doivent d'entamer les discussions en vue d'une solution possible.
En même temps, je souhaite que les bénévoles actuels ou anciens bénévoles, les joueurs de ligues récréatives et leurs parents ainsi que les gens d'affaires visionnaires des quatre villes se mobilisent pour en faire un projet régional. Faisons savoir aux élus régionaux notre désir d'une solution commune, équitable et abordable pour le maintien de l'aréna afin de permettre aux générations futures de profiter des mêmes privilèges que les générations passées.
Sylvain Létourneau
ex-président du hockey mineur de Saint-Césaire, bénévole durant plus de quinze ans
Saint-Césaire