La Voix des lecteurs

Le rôle important joué par le journal La Voix de l’Est

Granby est la plus petite ville québécoise ayant un journal quotidien. Nous sommes choyés. En effet, c’est depuis 1945 que La Voix de l’Est est à notre porte chaque matin. Mais de nos jours, les sites d’information électroniques grugent de plus en plus le territoire de la presse écrite et une lutte s’est engagée pour la survie des journaux régionaux (quotidiens et hebdomadaires). Le conseil général de la FTQ affirmait dernièrement que la disparition des journaux régionaux serait « une catastrophe » pour la démocratie au Québec.

Oui, La Voix de l’Est est pour nous un instrument important de démocratie. Elle fut constamment présente dans la vie de la ville et de la région, avec ses chroniques d’actualités, ses informations, ses commentaires, ses éditoriaux, ses « cahiers spéciaux », sa page d’opinions des lecteurs. Ainsi, les citoyens ont pu participer plus étroitement aux grands évènements de notre vie citoyenne : à la fusion de la ville et du canton, à l’achat des terres Miner, aux décisions des conseils municipaux, etc. Ils ont pu faire entendre leurs opinions. Oh ! je sais, certains élus aimeraient bien que les citoyens se taisent, n’écrivent pas, afin de gouverner de façon plus autocratique.

Je voudrais signaler l’apport considérable de La Voix de l’Est à la naissance et au déroulement de la vie de son cégep, depuis 50 ans. Notre quotidien était là lors de la lutte, livrée âprement par la population, afin que l’enseignement collégial s’implante à Granby. Quel soutien les premiers artisans du Cégep ont eu de la part de La Voix de l’Est ! Notre quotidien a eu également un rôle important lors de la création, à Granby, du premier enseignement du tourisme au Québec. Notre journal a toujours été là pour souligner la multitude des autres réalisations du collège, dont, le dernier, et non le moindre, l’établissement des techniques de génie mécanique et industriel à l’église Notre-Dame. Et quel magnifique cahier spécial du 10 mai dernier intitulé : « Cégep de Granby : 50 ans d’évolution, 50 ans de vies », sous la direction de Louise Boissonneault !

Longue vie à La Voix de l’Est et merci aux propriétaires, dirigeants et journalistes de notre quotidien.

Émile Roberge, abonné à La Voix de l’Est depuis 50 ans

Granby

Villa Bonheur mérite son titre

Nous voulons exprimer ici notre très grande appréciation de l’ensemble des services dispensés aux bénéficiaires de la maison des soins prolongés Villa Bonheur située sur la rue Court à Granby.

Notre mère de 97 ans y a été admise en juillet dernier alors que son séjour à l’hôpital de Granby se terminait et qu’un retour dans sa résidence lui était impossible en raison de sa perte d’autonomie. Elle avait quitté l’hôpital vers les 10 : 30 et nous l’avions rejointe dès 13 : 30. À notre grande surprise, les préposées lui avaient déjà donné un bain, lavé les cheveux, toute bien pomponnée, et ce, en dépit des dîners à servir aux autres bénéficiaires ! Elle a été tout de suite prise en charge, encouragée à participer aux activités. La porte de sa chambre devait être tenue ouverte le plus souvent possible de sorte qu’un bon mot lui était dit par qui passait devant, s’assurant par le fait même du bien-être de la personne. Les soins corporels sont prodigués de façon impeccable. Nous n’avons jamais senti de mauvaises odeurs, quelle que soit l’heure de notre visite. Le personnel, très respectueux, est d’une grande gentillesse et patience envers les bénéficiaires, toujours à l’écoute, voire même au-devant de leurs besoins. Et, que dire de toute cette affection, amour, bisous, caresses, qui sont donnés sans compter !

Oui, notre mère a été choyée par toutes ces personnes qui forment l’équipe du deuxième étage dont, pour n’en nommer que quelques-unes : Denise, Brigitte, Sandra, Justine, Roxanne, Dr Roy, et d’autres.

Et, au lendemain du décès de notre mère, alors que nous allions chercher ses effets personnels, sur le lit d’une chambre parfaitement nette, une rose rouge placée à côté de ce beau texte préparé par l’équipe du centre et que nous reproduisons ici (voir encadré ci-dessous) tant il est sensible et réconfortant. Nous avons trouvé à Villa Bonheur compassion, professionnalisme, un milieu de vie de haute qualité qu’on ne peut tenir sous silence alors que l’humain est prompt à critiquer les déraillements. Merci à toute l’équipe.

Odile et Claude Cukier

Granby

Je vous ai quitté

« Mettez vos bras autour de quelqu’un et donnez-lui ce que vous voudriez me donner. Je veux vous laisser quelque chose de mieux que des mots ou des paroles.

« Cherchez-moi dans les gens que j’ai connus et aimés. Et si vous ne pouvez vivre sans moi, alors que je vive dans vos yeux, dans votre esprit et dans vos gestes tendres.

« Vous pouvez m’aimer davantage en prenant avec vous seulement les bons souvenirs du passé. Le présent est que je suis avec vous pour la vie,

« À vous, je dis MERCI ! »


L’équipe du centre d’hébergement Villa Bonheur

Félicitations et merci à l’organisation de la Série Blues

En effet, nous avons pu assister, depuis trois ans, à de très bons spectacles.

De plus, avec le bouche-à-oreille, les plus grandes pointures du blues au Canada et au Québec font acte de présence (Stephen Barry, David Gogo, Jack de Keyzer) en plus d’une jeune relève pleine de talents (Ben Racine, Justin Saladino, entre autres).

Longue vie à la Série Blues !

Christian Lacaille, amateur de blues

Granby